L'Île À Morphile : La montée du fleuve menace les habitations et freine les activités des populations.


Les fortes pluies qui se sont abattues ces derniers temps un peu partout sur le pays, n'ont pas épargné la commune de Demette dans l'île À Morphile.

En effet, selon l'adjoint au maire de la commune de Demette, Mamadou Ba, la montée des eaux menace les habitations, perturbe la traversée du fleuve et freine les activités des populations de l'île À Morphile. "Les cimetières de la ville sont inondés. Et certaines sépultures ont même été emportées par les eaux. Et chaque année, environ 20 à 30 mètres des cimetières sont grignotés par les eaux perturbant ainsi la quiétude des morts", a-t-il dénoncé. 

Pour permettre aux populations de vaquer pleinement à leurs occupations, l'adjoint au maire réclame un bac afin d'assurer la traversée en toute sécurité entre la Mauritanie et l'île À Morphile. "Deuxième point de passage après Rosso, Demette est une presqu'île cernée par les eaux, ce qui a pour conséquence l'inondation des zones cultivables estimées à plusieurs hectares. Ce qui fait qu'il faut endiguer ces surfaces inondées avec une solution urgente. Il faut également mettre en place un bac pour assurer le déplacement en toute sécurité des populations entre les deux pays".
Un appel qui n'est pas tombé dans l'oreille d'un sourd. Car les membres de l'Alliance pour le développement et l'émergence de Podor y ont effectué une visite pour constater l'ampleur des dégâts causés par ces inondations. Visite au cours de laquelle des solutions de sortie de crise ont été proposées par les populations et les membres de l'Alliance, qui soulignent que des efforts considérables sont en train d'être effectués dans cette zone par le régime en place pour sortir des populations du calvaire, notamment l'enclavement de la localité...

Dimanche 27 Septembre 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :