L’Etat décidé à accompagner Sorano, selon le ministre du Budget


L’Etat décidé à accompagner Sorano, selon le ministre du Budget
Le gouvernement reste disposé à accompagner le Théâtre national Daniel Sorano afin d’éviter à cette institution culturelle de "fâcheux développements", notamment confrontée à un retard dans le paiement des salaires de ses pensionnaires, a assuré le ministre du Budget, Birima Mangara.

Les pouvoirs publics ont la volonté "d’éviter de fâcheux développements pour cette institution qui a valu à notre pays bien des satisfactions", a-t-il déclaré en réponse à des préoccupations exprimées par des députés à ce sujet.
 
"Le retard de salaires des travailleurs de Sorano était dû à un problème de réaménagement budgétaire, mais l’autorisation est accordée pour les rémunérations du dernier trimestre de 2017", a soutenu le ministre du Budget. 
 
"Sur les 450 millions de francs CFA inscrits dans la loi de finances 2017 pour les frais de personnel, il reste un montant de 112,5 millions de FCFA mobilisable pour faire face aux arriérés de salaires", a ajouté Birima Mangara, au cours de la plénière de l’Assemblée nationale dédiée à l’examen du budget du ministère de la Culture pour l’exercice 2018. 
 
Selon Abdou Latif Coulibaly, ministre en charge de ce département, le directeur général du Théâtre national Daniel Sorano, Sahite Sarr Samb, "est en train de procéder à une réorganisation pour trouver les moyens financiers conséquents, puisque la subvention de l’Etat ne permet pas de supporter toutes les charges". 
 
Le Théâtre national Daniel Sorano était un établissement public à caractère administratif (EPA) dont les services furent rattachés au département de la Culture avant sa transformation en établissement public à caractère industriel et commercial (EPIC), le 20 juin dernier. 
Jeudi 7 Décembre 2017
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :