«L’Entretien» avec Jean Pierre Senghor : « Pour lutter contre l’insécurité alimentaire, il nous faut construire des terroirs résilients et démocratiser les exploitations familiales… »


Le rapport récent de l’organisation pour l’alimentation et l’agriculture sur les perspectives de récolte et la situation alimentaire dans le monde, a dépeint un tableau sombre dans certains pays du continent africain. C’est environ près d’un million de personnes qui auraient eu  besoin d’une aide humanitaire entre juin et août 2022 au Sénégal. 

Dans ce numéro hebdomadaire de l’Entretien, Dakaractu a donné la parole au secrétaire exécutif du Conseil national de la sécurité alimentaire, Jean Pierre Senghor. La solution face à cette situation de crise alimentaire doit avoir naturellement des contours structurels. Jean Pierre Senghor préconise des actions pour bâtir des terroirs qui soient résilients et voir également comment renforcer cette résilience pour permettre aux ménages de parer à ces chocs. Pour cela, il faut des mécanismes pour donner suffisamment d’eau et diversifier le système de production pour leur permettre de produire ce qu’ils consomment. Dans le cadre des actions menées par le Conseil national de sécurité alimentaire, les voies et moyens sont déjà enclenchées pour que la production se multiplie au plus grand bonheur des ménages.

Concernant la politique, Jean Pierre Senghor n’est pas hors circuit dans la région de Sédhiou et particulièrement dans la coalition Benno Bokk Yakaar qu’il a ralliée avec son mouvement Vision Sédhiou.  
Mercredi 12 Octobre 2022



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :