Koumpentoum / Koungheul : Le Frapp Niani - Bambouck s'insurge contre les coupures intempestives d'électricité et avertit.


Koumpentoum / Koungheul : Le Frapp Niani - Bambouck s'insurge contre les coupures intempestives d'électricité et avertit.
Les coupures intempestives d'électricité dans les départements de Koungheul et de Koumpentoum ont fini de mettre en colère les populations du Niani.

En effet, selon le Frapp Niani-Bambouck, "depuis des décennies, les populations de Koumpentoum et de Koungheul souffrent de mauvaise gestion qui se caractérise par le manque d’emplois, de places publiques et d’eau potable. Pire encore, les litiges fonciers et des coupures intempestives d'électricité sont devenus récurrents dans cette partie du pays. Et en ce qui concerne les coupures d’électricité, elles sont devenues insoutenables pour les populations. Nous sommes constamment privés d’électricité dans un pays qui se veut « émergent ». Des coupures qui durent souvent plus de 8 heures par jour et mettent à mal l’économie locale. Inadmissible." lit-on dans un communiqué. 

D'ailleurs, informe le même communiqué,  "ces coupures sont à l'origine d'énormes dégâts matériels dans les deux départements. Et malheureusement, nous avons constaté qu'aucune des autorités compétentes n'a pu donner les raisons de ces coupures à la population. Les autorités soutiennent simplement qu’elles sont en train de faire des démarches. Nous disons que la population à droit à l'information."

Ainsi, le Frapp Niani-Bambouck  demande aux responsables de la Senelec  "d’assumer leurs responsabilités. Ils ont l’obligation de fournir l’électricité aux populations des régions de Kaffrine, Tambacounda et Kédougou. C’est 24% du territoire national qui est privé d’électricité. En fait, ce sont 800.000 Sénégalais qui souffrent au quotidien à cause de l’incapacité de la Senelec à fournir de l’électricité dans cette partie du pays. Et ces Sénégalais reçoivent des factures avec des montants exorbitants. Ils méritent des explications. Trop, c’est trop. Depuis lors, la situation empire."

A cet effet,  Frapp Niani-Bambouck appelle les autorités du Sénégal et les responsables de la Senelec "à prendre leurs responsabilités pour régler définitivement ce problème. En attendant, nous exigeons que les techniciens de la SENELEC avisent les populations via les différents canaux de communication avant toute coupure d’électricité. Nous réclamons aussi une ligne téléphonique pour que les populations puissent joindre 7j/7j la SENELEC. Si rien n’est fait, les populations seront obligées de passer à la vitesse supérieure pour montrer toute leur colère", avertit le Frapp Niani-Bambouck...
Mercredi 1 Septembre 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :