Kolda / Un arsenal de guerre pour la coupe de bois saisi : « Nous opposerons une réplique farouche… » (MEDD)


Le ministre de l’environnement et du développement durable, Abdou Karim Sall, était à Kolda ce Jeudi. Une visite dans le cadre de la lutte contre le trafic illicite de bois dans le Fouladou. Un véritable arsenal de guerre pour la coupe de bois abusive a été saisi grâce aux opérations conjointes des forces de défense et de sécurité, a annoncé le ministre qui promet une résistance farouche contre les pilleurs. Mais aussi de s’appuyer sur la Gambie et les deux Guinées pour mieux lutter contre ce fléau. « Nous effectuons des visites de manière régulière pour être en contact avec nos collaborateurs pour nous rendre compte par nous-mêmes de l’état d’avancement des consignes qui ont été données et les difficultés auxquelles ils sont confrontés. Ce matin, nous sommes dans le département de Médina Yoro Foula. Nous avons eu à visiter dans l’arrondissement de Fafacourou, le périmètre de Kandiator et la forêt classée de Bakor. Et à Médina Yoro Foula nous avons constaté les saisies qui ont été réalisées par les agents des eaux et forêts dans la lutte », a-t-il ajouté. Il a d'ailleurs profité de l’occasion pour remercier la brigade mixte qui opère dans la région enregistrant beaucoup de saisies. « Je pense que dans le cadre des actions menées, nous avons espoir que nous finirons un jour par mettre un terme à ce trafic douloureux, transfrontalier qui ne cesse de ruiner la forêt sénégalaise, notamment dans la partie sud du pays. Beaucoup de charrettes, d’ânes, de chevaux ont été saisis sans compter le matériel de coupe à petite et grande échelle avec des motos de vitesse. C’est un véritable arsenal de guerre pour la coupe de bois abusive qui a été saisi grâce aux opérations conjointes des forces de défense et de sécurité », révèlera le MEDD. Il a ainsi promis d’accentuer la lutte avec la collaboration de tout le monde, agents, élus et populations. « Nous constatons que la région de Kolda partage une frontière de 230 km avec la Gambie dont une grande partie avec le département de Médina Yoro Foula. Et nous constatons aussi que les identifiants montrent que tout le long de la frontière les trafiquants ont érigé des dépôts de bois après avoir coupé du bois au Sénégal. Ensuite, ils envoient ce bois directement dans ces dépôts destinés à l’exportation à partir de ce pays. » « Je salue ces vaillants combattants qui luttent au quotidien contre ces trafiquants de bois qui n’auront de répit que quand ils auront fini de décimer nos forêts. Et ce que nous avons vu ce matin atteste à suffisance que le combat est en train d’être mené. La diplomatie jouera sa partition avec la Gambie et les deux Guinée pour mieux lutter contre ce fléau », a conclu Abdou Karim Sall.



Samedi 1 Février 2020
Dakaractu




Dans la même rubrique :