Kolda : Abdoulaye Bibi Baldé liste les doléances des populations


Le maire de la ville de Kolda a exprimé ce vendredi 19 octobre 2018, les doléances les plus pressantes de ses administrés. Abdoulaye Bibi Baldé qui a profité de la possibilité qui lui était offerte devant le président Macky Sall, au cours de son allocution,  a relevé les sollicitations des Koldois. Celles-ci ont porté sur l’assainissement de la capitale régionale Kolda et des autres communes de la région ; l’extension de la Sodagri qui ouvrira de nouvelles perspectives pour l’autosuffisance en riz. Mais aussi le bitumage  de la route de la Cedeao reliant les communes de Kolda, Dioulacolon, G. Bocar la religieuse et Salikénié. Lequel tardait à être fait. 
 
Le Premier magistrat de la ville de Kolda a aussi transmis au président Sall, en tournée économique dans les régions Sud du Sénégal, les sollicitations des populations des quartiers périphériques de Kolda et des autres communes, à l’image de Fass qui abrite le central. Ces sollicitations ont porté sur le  raccordement de leurs localités à l’électricité et à l’eau courante.
Concernant ces réclamations, Abdoulaye Bibi Baldé se dit convaincu qu’elles seront satisfaites. Avant de saluer la réalisation de l’Espace numérique ouvert (Eno) à Kolda. Une structure qui, à ses yeux, constitue une bouffée d’oxygène dans le cœur des populations locales.
 
‘’Cette forte mobilisation du jour est le fruit de votre travail. Vous avez aimé Kolda et porté Kolda, Kolda vous sera reconnaissante. Décidément monsieur le président vous avez hérité de beaucoup d’urgences. Vous venez d’inaugurer la grande mosquée de Kolda. Cela est une fierté pour tous les Koldois. Cette mosquée a été construite en 1922 érigée en grande mosquée en 1947. (…). Vous êtes un homme de foi. Votre bilan dans les cités religieuses est élogieux. Vous êtes un grand bâtisseur. Votre générosité d’esprit et de cœur se passent de tout commentaire’’, a-t-il dit pour honorer son hôte.
 
‘’Face aux demandes de plus en plus pressantes des populations…’’
 
‘’Quelques heures seulement après la grande mosquée, l’Eno de Kolda va être inauguré. Ceux de ma génération, et même jusqu’à une date récente pour bénéficier de certaines formations, après l’obtention du Baccalauréat devaient se rendre à Dakar, avec tout ce que cela posait comme difficulté surtout pour trouver un tuteur’’. Il a rappelé que l’absence de telles infrastructures dans les régions a été à l’origine de plusieurs abandons.
 
‘’Nombreux sont ceux aujourd’hui, dans les régions de l’intérieur comme la notre, Kolda, qui n’ont pu poursuivre leurs études supérieures à cause des difficultés sociales et du dépaysement. (…). L’Eno, aujourd’hui garantit l’égalité des chances devant la réussite à travers les cours à distance. Oui rester à Kolda et suivre des cours à à l’université de Dakar, en France et dans le reste du monde est possible avec l’Eno. Oui se faire consulter à partir de Kolda par des médecins établis à Dakar ou ailleurs dans le monde est possible avec la télé médecine. Oui rester à Kolda et tenir des réunions avec des conseillers municipaux est devenu possible avec l’Eno à travers la vidéoconférence. (…). 
Vendredi 19 Octobre 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :