Khalifa Sall en appel : Le rôle difficile des avocats de la Mairie de Dakar


Un principe d'éthique pas toujours facile à assurer, entre cas de conscience et raisonnement juridique. Les plaidoiries, dans le cadre du procès en appel de Khalifa Sall, ont donné l’occasion ce lundi, aux avocats de la municipalité de Dakar de faire leur plaidoirie. Non pas pour plaider le fond, mais pour fustiger encore la constitution de partie civile de l'État du Sénégal. Cela, nonobstant la décision du juge Demba Kandji de joindre cette exception au fond.

Me Ibrahima Diaw refuse de tourner la page. Il lui est difficile de défendre la municipalité sans blanchir le Maire. Mais, l'avocat de la mairie de Dakar, a refusé d'être une "seconde défense" pour Khalifa Sall, et l'a très clairement fait savoir à la Cour d'appel. Les conseils de la Mairie se sont évertués à défendre les intérêts d’une municipalité, qui ne réclame ni dommages ni intérêts et n’a subi aucun préjudice, selon lui. Me Ousmane Sèye n'a pas mis de temps pour les accuser  d'être en "collusion avec les prévenus". Dans les attitudes des avocats de la ville, "on note une connivence avec les prévenus", selon l'avocat de l'État du Sénégal...
Lundi 30 Juillet 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :