Keur Moussa : Dangote Cement Sénégal offre une école élémentaire flambant neuf au village de Galane.


Entre les populations du village Galane,  (commune de Keur Moussa) et Dangote Cement Sénégal, c’est une vieille histoire. De fait, ce village qui jouxtait, jadis, l’unité industrielle, avait vu son site originel délocalisé pour les besoins de la construction de la nouvelle cimenterie.

D’un coût de près d’un milliard de FCFA, c’est, à ce jour, le plus important investissement RSE jamais réalisé par l’entreprise depuis son installation au Sénégal. Le visage de Galane s’est, depuis, radicalement métamorphosé. Le nouveau site ainsi aménagé et désormais desservi par une route carrossable, est composé de 44 maisons individuelles raccordées à l’eau et à l’électricité.

Tout un complexe d’équipements collectifs agrémente également la vie des habitants : un poste de santé, une mosquée, un marché, une morgue, un terrain de sport, un parc dédié à la vaccination du bétail ainsi qu’une école primaire de trois classes entièrement équipées. C’est justement cette dernière qu’était venue inaugurer, le 23 novembre dernier, une importante délégation de Dangote Cement Senegal, conduite par son Directeur général, Luk Haelterman, en la présence du maire de la commune, El Hadj Momar Ciss.

Les différents intervenants sont convaincus que l’édification, dans cette bourgade, de ce temple du savoir, va permettre d’y rehausser considérablement le taux de scolarité. Ainsi aux yeux d’Assane Kounta, représentant des jeunes de Galane et employé au sein du département Administration et Finances de Dangote Cement Senegal, "le village a beaucoup de chance. Et étant donné que c'est un village majoritairement peuplé d'éleveurs, la plupart des parents sortent malheureusement leurs enfants de l'école pour les pousser vers l'élevage de bétail. Cette école est donc l'occasion pour nous, populations de Galane, d'offrir à nos enfants de vraies chances de poursuivre leurs études".

La mémoire de la défunte Oumelle Ba, chef du village de Galane qui pilotait alors les négociations pour le compte des habitants, a, toutefois, plané sur la cérémonie. Les principaux représentants du village ont ainsi demandé au maire de baptiser l’école en l’honneur de leur regretté leader. Une demande satisfaite séance tenante puisqu’El Hadji Momar Ciss a décidé de convoquer le Conseil municipal afin de délibérer dans ce sens.     

S’exprimant au nom du Directeur général de l’entreprise, Ousmane Mbaye, Directeur administratif et financier (Daf) de Dangote Cement Senegal, a, pour sa part, salué la décision de l’édile parce que la défunte chef de village a joué un rôle-clé dans l’établissement de bonnes relations entre l’entreprise et les populations pour l’avènement de la cimenterie.   
Mercredi 2 Décembre 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :