Keur Massar : L’État invité à tenir des Assises du foncier.


Sortis d’un cauchemar qui a duré près d’un an, les habitants de la Cité Darou Salam 2 Extension ont formulé des prières au profit de Serigne Abdoulaye Dia, patron de la société Senico avec qui ils disputaient les 5 hectares sur lesquels sont construites leurs maisons. À la suite du don que ce dernier leur a fait des terres, les remerciements du comité de crise continuent de pleuvoir.
 
‘’Nous remercions Serigne Abdoulaye Dia et ne cesserons de le faire pour son acte de générosité à notre endroit. Nous remercions également Sokhna Astou, sa chère maman. D’ailleurs, en hommage à cette femme, nous les femmes de la Cité Darou Salam 2 Extension, avons mis en place une association et l’avons baptisée au nom de cette généreuse dame. Cette dernière qui a convaincu son fils de nous céder ces terres. Serigne Abdoulaye Dia nous a donné une leçon. Il a montré qu’il est plus judicieux de jouer la médiation et de promouvoir les concertations avant tout. Parce que j’estime qu’attendre que les opérations de démolition soient effectives pour venir tenter d’aider les victimes avec des dons, cela est plus assimilables à un médecin après la mort. Si on en est arrivé à ce stade, c’est parce qu’on a favorisé la médiation. Aujourd’hui, le plus important, c’est de prévenir les conflits du foncier et nous invitons le gouvernement du Sénégal d’aller dans ce sens’’, a déclaré Marie Aw.
 
Cette dernière portant la parole du collectif des habitants de cette dite cité a invité les Sénégalais à ne pas oublier ces populations qui risquent d’assister à la destruction de leurs maisons. ‘’La journée de prières et de remerciements dédiée ce dimanche 7 février 2021 à Serigne Abdoulaye Dia doit être une raison pour nous de nous rappeler de nos concitoyens qui sont confrontés aux risques de perdre leurs maisons. Nous avons eu la chance d’avoir un Serigne Abdoulaye Dia qui nous a offert les terres. Mais cela n’est pas courant. Je peux dire que dans le Sénégal c’est un cas d’école. Nous demandons à ceux-là qui ont des possibilités financières comme le sieur Dia d’être indulgents face aux populations démunies. Qu’ils soient conscients qu’ils ont les mêmes obligations que l’État au profit des populations’’. 
 
Ses voisins et elle ont invité l’État à sonner la fin des litiges fonciers. ‘’Nous interpellons l’État sur les problèmes fonciers qui sont récurrents au Sénégal. Nous demandons solennellement au président Macky Sall de tenir les Assises du foncier. Cela permettrait la réunion de toutes les parties prenantes et des concertations qui vont nous permettre de ne plus voir ces destructions de maisons. Il n’y a rien de tel que d’assister à la destruction du bâtiment qui nous a valu d’énormes sacrifices. Et ce, au moment où on parle de logement social ou d’un Sénégalais/un toit’’. Cela est paradoxal. Voilà pourquoi, nous sollicitons une concertation avec les services techniques de l’État et toute autre personne concernée par la question foncière d’échanger là-dessus’’. 
 
Lundi 8 Février 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :