Kaolack : Les policiers retraités demandent la clémence de la hiérarchie policière en faveur du policier «gifleur» mis aux arrêts de rigueur


L'incident de Ziguinchor mettant sous les projecteurs, un policier " gifleur" et un "Jakartaman", continue de faire couler beaucoup d'encre et de salive. À Kaolack, les anciens policiers se sont prononcés sur cette affaire. " L'événement qui s'est passé à Ziguinchor, nous le regrettons beaucoup. C'est un événement malheureux, car le policier devait interpeller le Jakataman et le conduire au commissariat, mais il ne devait pas le gifler. Ce qui a amené tout ce problème, c'est la formation des policiers parce qu'ils ne sont pas bien formés, nous à l'époque avions des professeurs aguerris. Le policier doit donner un bon exemple ", a regretté le président régional du mouvement national des policiers retraités du Sénégal, Ndéné Fam.
Toutefois, Mr Fam ne s'est pas empêché de défendre ses collègues qu'ils jugent d'ailleurs très exposés dans l'exercice dans leurs fonctions. " Le policier n'est pas bien protégé au Sénégal par la population et pourtant c'est un agent qui est toujours au service de la population. C'est un métier noble mais ingrat. Le policier est mal jugé et rarement apprécié. Et je pense que depuis la radiation de plus de 1500 policiers, l'insécurité est omniprésente au Sénégal et en plus, on assiste à l'abstinence de nos jeunes policiers. C'est pourquoi, nous demandons la clémence de la hiérarchie policière en faveur du policier qui a giflé le conducteur de Jakarta à Ziguinchor ", a-t-il insisté.
Lundi 26 Février 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :