Kaolack : La coordination départementale de Yewwi Askan Wi déplore le lynchage médiatique contre les leaders de YAW et Wallu.


Face à la presse, les représentants départementaux de YAW à Kaolack ont déploré l'acharnement politique contre leurs leaders basés à Dakar.

Selon le coordinateur régional de Taxawu Sénégal, Diockel Gadiaga, ces ténors font aujourd’hui l'objet d'un lynchage médiatique sans précédent, notamment son mentor Khalifa Sall. "C'est un homme intègre, honnête et sérieux. Il ne peut pas trahir ses camarades ni ses ennemis le plus acharnés.  C'est un homme qui a fait ses preuves. Et ce qui l'intéresse est que la coalition ait un résultat acceptable lors des prochaines législatives. La coalition Yaw-Wallu est un don que le bon Dieu a légué au peuple sénégalais qui est en train de souffrir face à un régime dictatorial".

À le croire toujours, "personne ne pensait que Khalifa et ses camarades allaient mettre une coalition aussi solide composée de Wade, Sonko, Barthélémy Dias, Malick Gakou, Déthié Fall fall, Aïda Mbodj, Lamine Thiam etc... Il y a toutefois la main du président Macky Sall qui fait tout pour réussir à dissoudre cette coalition en  mettant les bâtons dans les roues pour casser le rythme. Mais qu'il sache que c'est peine perdue car l'opposition ira aux législatives..."

Parlant de la liste de Yewwi à Dakar, les membres de cette coalition pensent que Benno ne doit pas participer aux législatives."  Éliminer Malick Gakou en 2019 parce qu'il avait un parrain de plus et accepter aujourd'hui le Benno qui a un parrain de plus, c'est inconcevable. Nous tendons la main à toute l'opposition afin d'amener la population à zapper la liste des députés qui ont refusé de criminaliser l'homosexualité... Nous sommes confiants car ils n'ont que des malettes... Nous battrons une campagne à l'américaine pour nous débarrasser de ce benno qui est un instrument qui doit être écarté de l’Assemblée Nationale".
Dimanche 15 Mai 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :