Kaolack-Domitexka : Les travailleurs invitent l'État à participer à la relance de l'usine


Kaolack-Domitexka : Les travailleurs invitent l'État à participer à la relance de l'usine
Des remous ont été notés dernièrement du côté d'anciens travailleurs plaidant pour la fermeture de l'usine de textile dénommée "Domitexka".

Ce samedi matin, d'autres travailleurs défendant le maintien et le renforcement des acquis, ont invité la presse de Kaolack pour une visite guidée dans les locaux de l'entreprise basée dans la commune de Kahone. Au sortir de cette visite, ces derniers ont pointé du doigt leurs détracteurs. " L'usine est entièrement reprise par les travailleurs avec l'accord de Serigne Mboup. Concernant les agissements de certaines personnes qui sont poussées par l'ancien directeur général de Domitexka, réclamant la fermeture de ce joyau, nous rappelons que c'est sous sa direction que de mauvaises expériences ont été vécues telles la fermeture du département Wax à la Sotiba Dakar, la fermeture de Politexka 2009-2010 et la fermeture de Domitexka-Saloum 2010-2011", déclare le responsable de l'approvisionnement et de la logistique de Domitexka, Samba Dia.

Lors de leur face-à-face avec la presse les travailleurs ont mis aussi  en exergue les nouvelles orientations de l'usine. " Après une étude approfondie sur la situation du marché textile, des conclusions tirées sur les échecs de la gestion du passé nous ont permis d'identifier de nouvelles niches à l'abri de la concurrence déloyale, et c'est avec une partie de l'outil industriel qui est là qu'on arrive à maintenir l'exploitation, en attendant de relancer les autres unités avec le projet Téranga Gold. Avec la consolidation de l'unité de teinture industrielle qui fonctionne avec un effectif de plus de 70 travailleurs nous avons pu exporter pour cette année plus d'1 000 000 de mètres à travers la Mauritanie, le Mali, le Niger et l'Algérie et ce n'est pas négligeable. L'usine est entièrement reprise par les travailleurs avec l'accord de Serigne Mboup et le projet de relance est déposé au ministère de l'industrie puis approuvé avec comme partenaire Téranga Gold", ajoute-t-il.

Après s'être démarqués  de la dernière sortie du syndicat du textile sur la situation de l'usine, les mêmes travailleurs ont attiré l'attention du Chef de l'État sur ''les agissements de ces personnes mal intentionnées'' et invité au règlement définitif du passif des entreprises en difficulté...
Samedi 30 Décembre 2017
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :