Kaolack / Camp de garde : La tombe d'un enfant profanée.


Le fait a eu lieu dans la nuit du samedi au dimanche au cimetière du camp de garde (commune de Kaolack).

Une tombe dans laquelle un enfant a été récemment inhumé, a fait l'objet d'une profanation.

En effet, un habitant qui avait l'habitude de fréquenter ce cimetière, a découvert la tombe entrouverte, sans son propriétaire et un linceul imbibé de sang.

Dans le quartier, les langues se délient au lendemain de cette découverte. Si certains pensent que c'est une meute de chiens qui est à l'origine, d'autres par contre restent dubitatifs et s'en remettent à la police qui a ouvert une enquête...
Mercredi 22 Avril 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :