Kaolack/ « Tabassée » par les forces de l’ordre lors de son interpellation : La militante de Pastef décide de porter plainte.


Adji Ndao dit avoir été tabassée par trois policiers lors de son interpellation au cœur de ville de Kaolack.

Face à la presse ce mardi matin, avec un œil au beurre noir, la militante de Pastef qui vit à l'étranger a annoncé avoir introduit une citation directe au niveau du bureau du procureur pour réclamer justice.

Lors de son arrestation, elle dit avoir été tabassée par trois policiers. " L'un des policiers était derrière moi et tenait mes deux bras à l'arrière et les deux autres  ont commencé à me frapper brutalement. Et à cause de ça, j'ai perdu la vue que j'espère  récupérer un jour. Après des heures au commissariat, les policiers ont finalement dit qu'ils nous ont confondu avec des transporteurs qui devaient organiser une manifestation..."

Adji Ndao a également dénoncé la brutalité des forces de l’ordre à l'endroit des citoyens.

Pour rappel, Adji Ndao et Ababacar Diagne qui sont des militants de Pastef à Kaolack, avaient été interpellés par les forces de l’ordre avant d'être relaxés...
Mardi 31 Août 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :