KOLDA : les entreprises chinoises se déploient dans la région


Les entreprises chinoises étendent progressivement leurs tentacules à Kolda. EIles s’activent dans le bâtiment, le transport, la construction de forages, la vente de matériel agricole…

Ce ne sont pas moins de deux entreprises chinoises qui se sont installées en employant des Sénégalais. Ce fait était rare il y a quelques années dans la capitale du Fouladou.

« Ici je garde du matériel pour faire des forages dans les villages. Je suis payé, mais le gain ne me permet pas de joindre les deux bouts. L’entreprise est ici depuis un an. », informe Moussa Ba, gardien de l’une des sociétés à Sinthiang Samba Coulibaly

Il ajoute : « Je monte à huit heures pour descendre à dix-huit heures tous les jours. Même s’il y a des choses que l’on reprocherait aux Chinois, je me débrouille » argue-t-il.

« Notre seul problème réside dans la langue. Les Chinois ne comprennent pas français et nous non plus ne comprenons pas le mandarin », se désole-t-il.

Dans cette entreprise, ce sont des réservoirs d’eau, des tas de fer, du ciment, du béton à terre servant certainement à faire les travaux.

Amadou Ba, mécanicien et riverain de dire : « Il était rare de rencontrer un Chinois à Kolda mais aujourd’hui, avec la mondialisation, nous avons des entreprises chinoises partout au Sénégal. Les Chinois, à ce que je sache, ne connaissent que leurs intérêts. »

Il raconte sa mésaventure avec ces derniers : « Mes amis ont travaillé avec eux mais ils ne se retrouvaient qu’avec la moitié de ce qu’ils devraient toucher. Et pis encore, ils peuvent vous renvoyer d’un regard. C’est pourquoi tous ceux qui étaient avec eux ont laissé le travail à cause du traitement qu’ils leur infligeaient. Cependant, il faut reconnaître qu’ils contribuent à réduire le chômage. »

Interrogés, les Chinois ont préféré ne pas parler de ces accusations.

C’est ainsi qu’on a trouvé une entreprise de l’Empire du Milieu aux abords de la route nationale numéro six, l’une de leurs voies favorites. Elle s’active dans le bâtiment aussi, la vente de matériels agricoles entre autres.

Mercredi 21 Novembre 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :