KOLDA : l’hivernage 2022 se déroule dans de bonnes conditions (DRDR).


À Kolda, l’hivernage 2022 se déroule dans de bonnes conditions selon le service régional du développement rural (DRDR). Ainsi, pour constater ces faits, une tournée a été effectuée dans la région de Kolda par la DRDR pour s‘enquérir sur la distribution de semences, des engrais et de l’état des semis. Et les étapes de Dioulacolon (chef-lieu de commune), de Darsalam (village) et de Tankanto Escale (chef-lieu de commune) ont permis aussi à la mission d’échanger avec les producteurs directement sur le déroulement de l’hivernage. C’est dans ce sens que Brahim Mamadou Ba (DRDR/Kolda) soutient que le taux de mise en place des semences a atteint 98%.  C’est ce qui lui fait avancer que « la mise en place est effective dans la région ». À cela s’ajoute une bonne pluviométrie depuis le début de l’hivernage. 

À en croire Brahim Mamadou Ba,  « pour la présente campagne, sur les 6.458 tonnes de semences prévues nous avons reçu 6.358 tonnes. Donc nous sommes à 98 % de taux de mise en place. Ainsi, à ce jour pour les ventes, nous sommes à 5.922 kg de semences d’arachide vendues, soit 93 % de taux de cession. Pour les autres spéculations comme le niébé, le maïs (91 tonnes reçues pour un total de 151 tonnes), le fonio (5 tonnes reçues pour un total de 28 tonnes), le sésame entre autres, la mise en place se déroule bien aussi. » 

Cependant, il déplore en ces termes : « ce qu’il faut noter est que nous n’avons pas suffisamment de magasins dans la région et certains sont parfois étroits. Ce sont les mêmes magasins qui reçoivent les semences et les engrais. C’est pourquoi, les fournisseurs sont obligés d’attendre la livraison des produits stockés dans ces magasins pour amener les autres spéculations. Et dans la foulée, certains pensent que c’est des retards alors que c’est lié au fait du manque de magasins de stockage. Par exemple, à Kounkané, sur un quota de cent tonnes, le fournisseur était obligé de séquencer le quota car le magasin est petit. » 

Au cours de cette visite, la DRDR a procédé à la vérification de l’arrivée des intrants (engrais et semences) auprès des bénéficiaires. Dans cette optique, il a vérifié si la procédure de vente avec traçabilité a été respectée avec un journal de vente et des reçus certifiés. C’est pourquoi, cette mission de supervision a permis de corriger certaines méthodes pour une gestion transparente et inclusive des intrants pour le bien-être des producteurs. Ainsi, à Dioulacolon 20 tonnes d’engrais (15/10/10) pour le maïs ont été livrées tandis qu’à Dar Salam 15 tonnes d’engrais (triple 15) et une tonne d’urée sont en voie de distribution. Au bord de la route les premiers semis ont été déjà faits, en témoignent les vastes champs labourés par les producteurs. Rien à signaler d’après les producteurs, la campagne agricole se déroule bien avec une bonne pluviométrie.  

Revenant sur les engrais, il estime que « pour la région nous avons reçu 1. 293 tonnes d’engrais pour un quota de 2.295 tonnes (6/20/10). Dans ce sillage pour l’arachide, nous avons reçu 642 tonnes (triple 15) pour une prévision de 1.355 tonnes. » En ce sens, il soutient que « l’engrais est disponible pour toutes les spéculations avec leurs formules. Il faut signaler que le département de Médina Yoro Foula est en avance pour la mise en place des engrais… » 

La pluviométrie est en avance par rapport à l’année dernière car tous les 19 postes suivis sont excédentaires avec une bonne répartition dans le temps et dans l’espace. 
Jeudi 30 Juin 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :