KOLDA : l’Usaid/ ALWILI choisit la commune de Dinguiraye pour lutter contre la coupe de bois abusive et renforcer la paix sociale


Dans le cadre du renforcement de la cohésion sociale à travers la gestion concertée des ressources naturelles pour renforcer la cohésion sociale, l’Usaid/ ALWILI  vient apporter des solutions dans cette commune. Ce projet qui promeut la paix et la stabilité sociale se déroule dans les zones transfrontalières de Ziguinchor en passant par Kolda jusqu’à Kédougou.

« Nous avons vu qu’il y a beaucoup de conflits émanant de la gestion des ressources naturelles, c’est pourquoi nous avons jugé nécessaire d’intervenir dans les zones transfrontalières », justifie Antoine Mendy chargé du projet.

 « C’est pourquoi nous avons intégré la commune de Dinguiraye parmi tant d’autres qui se situent à quelques mètres de la Gambie où le trafic illicite de bois est fréquent et occasionne du même coup des conflits », soutient-il.

A cet effet, il est prôné  la consolidation de la paix sociale basée sur un dialogue franc et une gestion inclusive des acteurs pour trouver des solutions durables à ce problème. Beaucoup de conflits, pour rappel, ont été notés dans cette zone où parfois il y a eu mort d’homme.

Pour apporter des réponses face à cette situation, il avance : « Nous apportons notre expérience en partageant les connaissances avec les populations pour qu’elles puissent être mieux outillées afin de répondre à leur propre problématique ».

« Pour arriver à ces résultats, nous organisons des cessions de formation de renforcement de capacités comme sur le genre, l’édification à la paix, la gestion des ressources naturelles, le leadership, la bonne gouvernance… », renchérit-il.

« Notre choix pour la commune de Dinguiraye se justifie parce que cette commune est frontalière avec la Gambie où la coupe de bois abusive est l’activité favorite des populations après l’agriculture », retient-il.

Sur ce, il précise : « Nous allons être proches des populations pour renforcer le sentiment d’appartenance patriotique en montrant qu’elles ne sont pas oubliées. Nous mettrons en place aussi des comités villageois et inter-villageois pour la gestion horizontale des conflits. Et ceci va raffermir les liens entre villageois le plus souvent en conflit ».

Pour mémoire, ce projet  Usaid/ ALIWILI a été financé par l’USAID/CMM  pour renforcer les opportunités communautaires pour la paix et l’égalité dans les zones transfrontalières.
Jeudi 29 Novembre 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :