KOLDA : élus locaux et administration territoriale à l’école de l’Observatoire national de la décentralisation et du développement local


Le lancement de l’Observatoire national de la décentralisation de l’Agence de développement local a fait l’objet d’un atelier de partage à Kolda, ce lundi 17 octobre avec les élus locaux et l’administration territoriale.
Ainsi, cet observatoire va offrir aux acteurs de la décentralisation et du développement local, une plateforme d’échanges, de consultations et de surveillance entre autres. C’est pourquoi, il est important d’associer les acteurs à la base pour une meilleure prise en charge collective des collectivités territoriales de la question du développement local. Ainsi, il y a eu des résultats satisfaisants dans les secteurs de l’éducation, de la santé et de la gouvernance locale, l’état civil, entre autres.
Dans la foulée, le travail devra être basé sur l’information locale où doivent émaner toutes les idées du développement local par une participation inclusive. Et cet observatoire va permettre aux collectivités territoriales de renseigner sur la gestion des ressources territoriales, l’économie territoriale ou encore le suivi de la finance locale.
À en croire Aliou Kandji, directeur du système d’information et de l’observatoire, « l’observatoire est un outil qui a été mis en place depuis 2015/2016. Et aujourd’hui, nous avons des résultats de cet observatoire axés sur l’information portant sur la gouvernance locale, le profil des collectivités et des élus ou les finances. Mais aussi, nous avons eu des satisfactions dans l’état civil et la planification, dans les sous-domaines du préscolaire et de l’élémentaire. » En ce sens, il poursuit « dans le cadre de la santé, nous avons collaboré avec ses services déconcentrés, notamment la région médicale et les districts sanitaires. » C’est pourquoi, selon lui, « il faut signaler que l’information qui émane des sectoriels est à la charge de ces sectoriels. Quant à nous, on a mis l’accent sur la gouvernance locale car c’est là où on a des difficultés d’avoir des données fiables… »
Il ajoute à cela : « il faut qu’on essaie au niveau territorial d’avoir des organes qui accompagnent les collectivités à mettre l’accent sur les informations fiables issues des territoires. Notre préoccupation est de permettre aux exécutifs territoriaux et à l’autorité centrale d’avoir des indicateurs renseignés qui permettent de prendre des décisions éclairées. »
 
Pour Alassane Baldé, maire de Thietty, « cet outil va nous permettre de faire plus de résultats, car il nous renseigne sur la gestion de l’économie locale. D’ailleurs, aujourd’hui toutes nos communes, surtout celles du monde rural, font un budget participatif. Toutes les propositions de ce budget dans la planification émanent de nos communautés… »
L’observatoire est un outil qui promeut et coordonne les actions de développement local. Ainsi, les élus locaux devront veiller à sa bonne maîtrise dans l’élaboration des budgets et la gestion des affaires publiques...
Lundi 17 Octobre 2022



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :