KOLDA : Un soudeur métallique fabrique des véhicules artisanaux et du matériel agricole à Dabo.


KOLDA : Un soudeur métallique fabrique des véhicules artisanaux et du matériel agricole à Dabo.
Un jeune soudeur métallique du nom de Sambarou Seydi fabrique des véhicules artisanaux et du matériel agricole dans la commune de Dabo, située à l’Est de Kolda sur la RN6. Depuis un certain temps, ce génie impressionne par son talent. Nous l’avons rencontré pour en savoir un peu plus… 
 
Revenant sur son parcours, il avance : « je suis entré au centre régional de formation professionnelle de Kolda (CRFP) en 2001 grâce à OFAD Nafooré en option menuiserie métallique et  technologie. Mais en même temps, je pratiquais la théorie les après-midis dans un atelier de soudure métallique. Avec ce modeste parcours, j’ai ouvert un atelier en 2006 chez moi à Dabo. »  

Pour la fabrication du véhicule, il explique : « j’ai acheté un moteur de moto d’un cylindre de 125 et je l’ai monté au véhicule. Et ça a marché avec un véhicule bien équilibré. J’ai mis des roues de moto jakarata à l'avant, mais ces dernières ne supportent pas un poids lourd. C’est pourquoi, je pense améliorer la qualité du véhicule pour qu’il puisse charger un poids conséquent. Et avec cette amélioration, on pourra désenclaver les villages de l’intérieur qui sont loin les uns des autres. Mais également, nous pourrions acheminer des marchandises plus facilement… » 
 
Ne comptant pas s’arrêter en si bon chemin, monsieur Seydi a entrepris aussi la fabrique de matériel agricole. À ce titre, « je fabrique du matériel agricole car je vis dans le monde rural. Je suis très conscient de l’enjeu agricole dans ma contrée et je veux participer à la lutte contre la malnutrition. Je fabrique des semoirs, des bineuses motorisées, des charrettes etc. Cette année, j’ai tellement reçu de commandes pour les producteurs. Mais je ne pouvais pas satisfaire tout le monde car les moyens ne suivent pas. Avec mon invention, le rendement agricole a considérablement augmenté. Pour leur faciliter la tâche, je fais même l’entretien du matériel agricole… » 
 
Selon lui, s’il recevait de l’aide de l’État ou d’une quelconque bonne volonté, les demandes en matériel agricole de sa localité pourraient être satisfaites. Et ceci permettra de créer des emplois en plus de ceux existant déjà. 
Mardi 24 Novembre 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :