KOLDA : Réinsertion et reconversion professionnelle des jeunes, au menu du Forum de l’Odgam.


Après le football, la réinsertion ou la reconversion socio-professionnelle demeure le casse-tête de beaucoup de footballeurs. En effet, nombre d’entre eux peinent à se reconvertir ou tout simplement à trouver du travail après leur carrière faute de métier ou de diplômes. 

Pour inverser cette tendance, l’Organisation départementale de gestion des activités de masse (Odgam) a tenu un forum avec l’ensemble de ses membres pour réfléchir sur cette question. Il s’agit de voir comment concilier sport, études et métier pour la période post-carrière. Mais également au cours de ces échanges l’entrepreneuriat a été vu comme une opportunité sérieuse pour assurer la reconversion professionnelle. 

Ainsi, au sortir des échanges de ce samedi 10 octobre, de fortes conclusions seront tirées pour arrondir les angles et travailler au  bien-être des ex et futurs footballeurs du championnat populaire. 

Pour Daouda Sidibé, premier adjoint de la mairie venu animer cette conférence,  « l’entrepreneuriat constitue la seule opportunité prometteuse pouvant assurer la reconversion ou l’insertion professionnelle aux anciens du championnat national populaire. L’emploi des jeunes est une problématique qui doit concerner tout le monde. C’est pourquoi, je préconise que les écoles de football ne recrutent que ceux qui sont dans les classes. Ceci permettra au moins au futur footballeur de s’appuyer sur deux béquilles à savoir sport et études. Et le si le sport ne marche pas qu’il réussisse dans les études comme nous savons que la carrière d’un footballeur est très courte et aléatoire », soutient-il. 

Dans la foulée, Bouré Ngom, président de la zone R3 et porte-parole du jour de l’Odgam, précise : « cette recommandation du conférencier ne sera pas mise aux oubliettes puisque nous comptons capitaliser tout ceci. Ainsi, nous allons matérialiser les réflexions de cette journée par un document pour bien accompagner et encadrer à l’avenir les acteurs du mouvement navétane. »  

Voici une belle initiative qui pourrait redessiner la vie du sportif local afin de lui donner plus de chance par un encadrement du mouvement sportif populaire. 
Dimanche 11 Octobre 2020
Dakaractu




Dans la même rubrique :