KOLDA : La covid-19, invitée surprise à la fête de la korité…


Pour cette fête de la korité à Kolda, la covid-19 est l’invité surprise. À deux jours de la fête, tout le monde se plaint en passant par les tailleurs, commerçants, mécaniciens, fonctionnaires entre autres de la situation qu’il a créée. Dakaractu/Kolda a effectué un tour au marché pour tâter le pouls des travailleurs en ces temps de coronavirus. Cependant, le marché est bien approvisionné en denrées de première nécessité, la pomme de terre et l’oignon en abondance.

Karim D trouvé dans son atelier « saf couture » de déplorer : « généralement la fête se passait bien avant la covid-19. Aujourd’hui, avec le coronavirus, la clientèle s’est beaucoup réduite et notre chiffre d’affaires a beaucoup chuté. Mais cependant, nous avons quelques commandes de clients que nous avons d’ailleurs commencé à livrer. Cette année à cause de la covid-19, la clientèle a préféré confectionner pour les enfants. Mais je passe le plus clair de mon temps à confectionner des masques. »

À deux jours de la Korité, le marché est inondé d’oignons et de pommes de terre, de poulets de chair et ordinaires. Et avec la réouverture des marchés hebdomadaires dans les périmètres départementaux, les populations peuvent s’approvisionner et écouler leurs produits.

Moustapha B commerçant de son état de dire : « je me suis bien approvisionné, mais il n’y a pas de l’argent. La fête n’a pas coïncidé avec la fin du mois. Mais quand même l’oignon et la pomme de terre sont très présents dans le marché. Nous vendons le kg d’oignon à 400 f et celui de pomme de terre à 600 f. Avec la covid-19, notre clientèle et notre chiffre d’affaires ont fortement baissé. Aujourd’hui, notre problème n’est pas le fait de ne pas disposer de produits, mais nous pouvons vendre la nuit. Et ceci reste un manque énorme à gagner pour nous car beaucoup s’approvisionnent après la rupture du jeûne ».

Mamadou S. D, citoyen lambda,  ne dira pas le contraire : « la korité est éclipsée par la covid-19 cette année. Nous prions le Tout Puissant  pour qu’il éradique cette maladie. Nous allons fêter la korité cette année dans un déséquilibre économique total. Chacun va essayer de faire avec ses moyens du bord, covid-19 oblige... »

Avec le respect strict des mesures barrières pour stopper la propagation de la covid-19, beaucoup de fouladounabé risquent de célébrer la Korité dans l’anonymat total.


Vendredi 22 Mai 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :