KOLDA : La cité religieuse de Médina Gounass fait le plein de voix et félicite Macky Sall.


« Nous félicitons le président de la République pour son score de 58%  à la présidentielle. Ce vote prouve que les sénégalais ont adhéré à son projet. Son passage au premier tour n’a été qu’une formalité puisqu’il a bien travaillé. En ce sens, il a doublé toutes les réalisations qu’il avait trouvées en place à hauteur de 80%. Nous remercions aussi les sénégalais qui ont voté dans le calme en montrant leur maturité politique et démocratique », dit Amadou Tidiane Talla, ambassadeur itinérant à la présidence et président du mouvement pour la réforme et le progrès.

« La non introduction du recours par l’opposition montre que cette élection présidentielle a été bien organisée et les résultats proclamés issus des procès-verbaux sont d’ailleurs justes et exacts. Mais nous dénonçons l’attitude des candidats de l’opposition qui refusent d’appeler Macky Sall pour le féliciter. Ceci est un acte antidémocratique de leur part », critique-t-il.

Abdoul Aziz Béli Ba, SG du mouvement, d'ajouter : « Le président a réglé les problèmes de l’eau, de l’éducation, de la santé et de l’agriculture. Ce qui reste maintenant c’est d’arranger les questions ethnico-religieuses qui commencent à faire surface dans notre pays. Je pense que cela n’a pas sa raison d’être, le Sénégal est un seul et même pays. »

Abordant la position de la cité religieuse lors de la présidentielle, il précise : «à Médina Gounass, nous avons raflé la mise dans les 33 villages que compte la commune avec 11.559 (86% des inscrits), soit un quart de l’électorat victorieux de BBY dans le département de Vélingara. Tout ceci est le résultat d’un travail en équipe dans l’union de toutes les forces de notre parti. Nous avons débuté notre campagne à Dubaï et Istanbul en rencontrant les différents leaders du parti pour qu’ils soient unis pour l’essentiel. Je rappelle que nous avons battu campagne avec nos propres moyens financiers et logistiques. Nous aimerions faire 100% à Gounass sans laisser de place à l’opposition, mais il y a eu certains paramètres que n’avons pas pu contrôler... »

« Nous avons ramené dans la mouvance présidentielle certains maîtres coraniques et autorités religieuses réticents. Et tout ceci s’est passé avec la bonne collaboration du porte-parole du khalife de Médina Gounass, Thierno Abdoul Aziz Bâ », conclura t-il...
Dimanche 10 Mars 2019
Dakaractu




Dans la même rubrique :