KOLDA : Grâce à la médiation de l’inspection du travail, une grève évitée de justesse à l’hôpital régional…


Une grève a été évitée de justesse à l’hôpital régional grâce à la médiation de l’inspection régionale du travail ce jeudi 08 octobre. Les motifs de ce préavis de grève seraient entre autres le non planification de la distribution du matériel de protection contre la covid-19, la vétusté des salles d’hébergement des malades, réfection des toilettes, insuffisance du personnel, motivation pécuniaire, nous apprend l’inspection régionale du travail. 

À en croire Babacar Sy, inspecteur régional du travail et de la sécurité sociale, « l’objet de cette médiation était de concilier les deux parties afin d’éviter une grève des travailleurs de l’hôpital régional en ces temps de coronavirus. Et à partir d’une tentative de médiation de dix jours que nous avons menée, une solution a été trouvée. Au sortir de cette rencontre, les deux parties ont décidé de fumer le calumet de la paix au grand bonheur des patients. C’est pourquoi, on s’est retrouvé avec le directeur de l’hôpital et les représentants du personnel afin de surseoir à ce mot d’ordre de grève. »

L’inspecteur régional du travail rappelle : « il y avait une plateforme revendicative que les travailleurs de l’hôpital régional avaient déposée pour aller en grève. Dans cette procédure de grève, il fallait passer impérativement par l’inspection du travail. C’est pourquoi contre toute attente, patronat et syndicat ont mis l’intérêt des populations en avant par le biais de notre médiation. » 

Il précise que pour l’apaisement de la situation, « un consensus a été trouvé par un acte administratif pour distribuer le matériel de protection individuel. À ce titre, le directeur de l’hôpital s’engage à réparer les cabines d’hébergement des malades et les toilettes avant la fin de l’année. Nous avons discuté de la surcharge du travail par le manque de personnel qui sera rétabli aussi par le patronat. La tentative de conciliation a abouti,  mais on fera le suivi… » 

Entamées depuis l’après-midi, les discussions se sont terminées dans la nuit pour aboutir à cette médiation tant vitale aux populations et aux malades en ces temps de covid-19. 
Samedi 10 Octobre 2020
Dakaractu




Dans la même rubrique :