KOLDA : Consultations médicales gratuites sous le signe de la solidarité.


Le mouvement Kolda debout a organisé pour la deuxième fois, ses consultations médicales gratuites sous le signe de la solidarité sociale. Débutées ce vendredi 04 juin, ces journées vont s’égrener pendant six jours durant, au grand bénéfice des populations. Celles-ci vont bénéficier aussi des médicaments gratuitement, en plus des consultations.

Ainsi, le mouvement compte organiser trois jours de consultations gratuites pour la commune et trois autres jours pour le monde rural du département de Kolda. Et comme la santé n’a pas de prix, les populations ont pris très tôt d’assaut les stands pour se faire consulter.
Prenant la parole, Abdourahmane Baldé dit Doura, président du mouvement Kolda debout, s’est réjoui de l’organisation de ces journées. « Cette deuxième édition se déroule à un moment assez particulier car nous avons tous suivi dernièrement les difficultés sanitaires qui ont marqué la région. Et c’est pourquoi, nous nous sommes donné la main pour essayer d’aller chercher au-delà de ce que nous avions fait l’année dernière pour dérouler une deuxième édition. Celle-ci est marquée cette année par un don de matériel, par un renforcement de spécialités en manque à Kolda . Mais également, par ce geste nous invitons l’ensemble des médecins du Sénégal à travers l’OADAS et Kolda assistance médicale de venir accompagner les populations dans ces journées médicales. » Dans la foulée, il précise « d’ailleurs, à midi on m’a dit qu’y a plus de deux mille patients qui ont été consultés depuis le matin. On a été surpris de voir que les populations ont répondu présent surtout celles du troisième âge. Nous sommes à l’heure de la gouvernance participative et c’est pourquoi on ne doit pas attendre d’avoir des responsabilités ou à l’approche des élections pour venir en aide aux populations. En tant que fils koldois nous ne devons attendre personne pour faire notre devoir et c’est cela construire sa cité et sa nation… »

Avec la psychose installée par la pandémie de covid-19 et le manque de moyens, ces journées représentent pour la plupart des populations vulnérables, une aubaine sanitaire. Pour l’ophtalmologie, le mouvement a mis six mille paires de lunettes à la disposition des patients.Il faut dire qu’à la mi-journée, plus de deux milles personnes ont été consultées. Il faut rappeler que les populations ont réclamé le rehaussement du plateau technique des hôpitaux de Kolda.
Pour le préfet de Kolda, Diadia Dia, venu présider ces journées, ce genre d’action est important car cela permet d’aider les couches vulnérables à se faire soigner dignement. À ce titre, il avance : « il n’y a pas seulement des patients de la commune, mais également ceux des autres contrées. Après avoir fait le tour, nous avons constaté qu’il y a 14 spécialités. Et c’est pourquoi, nous nous félicitons des moyens mis en terme de médecins, de matériel et de médicaments en nombre suffisant. Tout cela pour dire qu’il s’agit de journées d’envergure destinées à soulager nos populations. Les efforts que l’État est en train de réaliser en matière de santé sont importants mais ils ne sont pas suffisants. C’est pourquoi, des personnes comme Abdourahmane Baldé viennent en appoint pour jouer leur partition. »
À cette occasion, les populations ont bénéficié des spécialités en cardiologie, urologie, gériatrie, médecine générale, ophtalmologie entre autres. À côté de celles-ci, le mouvement a mis un important lot de matériel médical pour tous les postes de santé de la commune, pour l’hôpital régional, le district sanitaire, des fauteuils roulants et béquilles pour les personnes handicapées et des médicaments...
Vendredi 4 Juin 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :