KOLDA : « And sam jukoyi » dit non à l’homosexualité et interpelle les imams.


Le collectif « And sam jukoyi » dit non à l’homosexualité et interpelle les imams sur le rôle qu’ils doivent jouer dans l’éducation de la société.  Pour manifester leur courroux, à l’image du pays, le collectif avait d'organiser une marche autorisée de protestation contre la légalisation des LGBT, ce dimanche 23 mai. Mais à la place de la marche, ils ont finalement tenu un sit-in sous l’arbre Moussa Molo Baldé. 

Chérif Mahmoud Baldé,  coordonnateur de « And sam jukoyii » de kolda : « nous marchons contre la légalisation de l’homosexualité au Sénégal. Et nous, en tant que croyants (musulmans et chrétiens) nous refusons ces actes contre-nature. Nous comptons nous battre jusqu’à la dernière énergie pour empêcher de telles pratiques malsaines acceptées ni par l’Islam ni par le Christianisme. Nous comptons combattre la LGBT en unissant nos forces en nous inspirant des préceptes du Coran.  Nous allons sensibiliser les parents, la société sur les méfaits de l’homosexualité. Et pour nous, Kolda ne doit pas être en reste dans cette lutte. Nous nous opposerons à la légalisation de la LGBT car nous ne voulons pas d’eux chez-nous... » 

Ils scandaient « Allahou Akbar ! Nous ne voulons pas de cette loi!! » À la fin de leur point de presse, ils comptent déposer un mémorandum à la préfecture.  

Dans la foulée, Chérif M. Baldé  critiquera la situation des Imams et Oulémas de Kolda en ces termes : « Nous voulons que les imams arrêtent leur hypocrisie pour venir mener le combat avec nous. Nous les avons tous informés, mais aucun d’entre eux n’est venu. Nous déplorons cette situation car nous avons vu qu’ils s’intéressent plus à la politique qu’aux combats religieux. Ils ne luttent pas pour l’Islam et nous les voyons comme des complices de cette loi… » 

Ibrahima Khalil Ba, SG de « And sam jukoyii » d'avancer : « nous marchons pour que l’homosexualité n’arrive pas à Kolda. Et comme il y’a une marche nationale c’est pourquoi nous ne voulons pas être en reste. Nous allons sensibiliser les parents pour que l’éducation sexuelle ne soit pas introduite dans les écoles.  A travers le manque d’éducation des enfants, on entrevoit la démission de l’État qui veut apprendre à nos enfants l’homosexualité… » 

Dimanche 23 Mai 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :