KOLDA : 30 PRÉSUMÉS TRAFIQUANTS DE BOIS ARRÊTÉS ET DES VÉHICULES SAISIS

Les Forces de défense et de sécurité ont arrêté, à la fin de 72 heures d’opérations menées à Médina Yéro Foula (Kolda), 30 présumés trafiquants de bois et saisi un important lot de matériels dont des motos et charrettes,


KOLDA : 30 PRÉSUMÉS TRAFIQUANTS DE BOIS ARRÊTÉS ET DES VÉHICULES SAISIS
"Une mission de police forestière menée avec l’Armée s’est traduite par l’arrestation de plus de 30 délinquants et remis à la justice au deuxième jour de l’opération. Des troncs d’arbres, des charrettes et des motos ont été aussi saisis" a indiqué le directeur des Eaux, Forêts, Chasse et Conservation des sols, le colonel Baïdy Ba.

"Nous entamons à Kolda une mission de suivi de la lutte contre le trafic de bois dans la zone sud de notre pays" a dit le colonel Ba, saluant "l’important travail" effectué par les Forces de défense et de sécurité.

Baïdy Ba a rappelé l’instruction présidentielle, appelant, lors d’un Conseil des ministres décentralisé à Sédhiou en 2015, que "la protection de l’environnement et des ressources naturelles reste une mission de l’Armée sénégalaise".

Après Kolda, les hommes en uniforme se sont rendus à Bounkiling où ils également opéré des saisies de bois sur un camion immatriculé au Sénégal, a renseigné le colonel Baïdy Ba.
 
Qui a invité les chefs de villages à plus de collaboration avec les Forces de défense et de sécurité dans un souci de mieux préserver les ressources forestières très utiles pour les populations locales.

"Partout où je suis passé j’ai rencontré et demandé aux chefs de villages de ne pas accepter que les belles forêts de la Casamance ne soient détruites au profit d’autres pays, sachant que la vie des populations locales est sous tendue par l’existence de ces forêts".

"Je leur ai dit qu’ils ne peuvent pas protéger des délinquants qui détruisent la forêt et ensuite léguer à leurs enfants et petits enfants un désert" a souligné Baïdy Ba qui les a invités à "dénoncer ces délinquants et/ou les faire arrêter par les Forces de sécurité".
 
Il y a, dans la zone sud, plus de 210 forêts classées et plus de 48 forêts aménagées qui jouent un rôle "déterminant" dans la lutte contre la pauvreté des ménages en Casamance, renseignent les Eaux et Forêts.

aps 
Dimanche 9 Juillet 2017
Dakaractu




Dans la même rubrique :