Journées de promotion du tourisme et des transports aériens du Sénégal à Paris : le Patronat français reçoit la délégation de l’AIBD

Les journées de promotion du tourisme et des transports aériens du Sénégal ouvertes ce lundi 22 novembre 2021 à Paris seront entre autres marquées par la présentation de la stratégie du Hub aérien 2021 – 2025 par M. Cheikh DIOUF, Directeur Général Adjoint, de l’Aéroport international Blaise Diagne.


La cérémonie d’ouverture a été présidée par M. Alioune SARR, Ministre du Tourisme et des Transports Aériens et M. Jean-Baptiste LEMOYNE, Secrétaire d’Etat auprès du Ministre Français de l’Europe et des Affaires Etrangères, Chargé du Tourisme et des Français de l’Etranger et de la francophonie. Organisée en partenariat avec le Mouvement des entreprises de France (MEDEF), le Club français des investisseurs en Afrique (CIAN) et la Chambre de commerce et d’industrie de Paris (CCI, elle a vu la présence de Philippe LABONNE, vice-président du comité Afrique de MEDEF International, Directeur Général de Bolloré Ports et Directeur Général Adjoint de Bolloré Transport & Logistics, l’Ambassadeur du Sénégal à Paris, El Hadji Magatte SEYE et d’autres personnalités.
 
Alioune Sarr a rappelé que Le tourisme et les transports aériens sont inscrits parmi les priorités du Plan Sénégal Emergent (PSE) initié en 2014, pour l’horizon 2035. « Ces secteurs sont considérés comme les moteurs de la croissance économique », a-t-il dit. A titre d’exemple, le ministre a fait savoir que 6 000 compatriotes travaillent tous les jours à l’AIBD. Et, a-t-il ajouté, indirectement 15 000 personnes qui y opèrent. « Le tourisme ce sont 300 000 personnes en impact direct. Et naturellement, c’est le secteur deuxième pourvoyeur de devises au Sénégal », a expliqué le ministre.
 
     Sur le choix de la France, il a laissé entendre qu’il se justifie parce qu’étant le premier client du Sénégal. C’est également la première destination touristique du monde. « Nous souhaitons bénéficier de votre expérience pour que nous puissions suivre votre pas dans le marché touristique mondial », a-t-il laissé à l’endroit des autorités françaises.
 
        Selon le ministre, le tourisme occupe plus de 7% du PIB du Sénégal. « Pour les années à venir nous visons 8 à 9% équivalent à 867 millions d’euros. Cette volonté que nous avons est décliné dans un plan dénommé plan stratégique de développement du tourisme, Hub aérien et touristique », a fait remarquer Alioune Sarr. Le ministre a ajouté que ce plan repose sur 5 axes dont le développement de six zones touristiques notamment Pointe Sarène, Cap Skirring et Mbodienne, le développement de la compagnie aérienne Air Sénégal. Dans le même sillage, le ministre a déclaré que le Sénégal vise 3 millions de touristes à l’horizon 2023 et rappelé les réformes entreprises par l’Etat pour faciliter l’investissement dans le secteur.


En marge de cette première journée, les représentants de l’AIBD (M. Cheikh DIOUF, Directeur Général Adjoint, Chargé des Aéroports Régionaux et Dr. Kaly NIANG, Directeur du Pôle Communication, Coopération, RSE) ont rencontré les « Tours Operators » ainsi que des entreprises du MEDEF intéressés par ses quinze projets phares.
Lundi 22 Novembre 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :