Journées de mise à niveau Édition 2019 : Le comité scientifique préparatoire officiellement installé


En marge de la quatrième édition des Journées de la mise à niveau des entreprises du Sénégal (JMAN) qui se tiendra les 29, 30 et 31 octobre prochain, un atelier de partage d’informations sur les orientations de ce rendez-vous du monde des affaires a été organisé ce mardi sous la présidence de madame le ministre du commerce et des PME, Aminata Assome Diatta. Cette rencontre a aussi permis de procéder à l’installation officielle du comité scientifique préparatoire. Inscrit dans un contexte marqué par la mise en œuvre de la phase III du PSE, des APE et de la matérialisation de  la Zone de libre-échange continentale (ZLECAF), l’édition 2019 des journées de la mise à niveau se veut un véritable catalyseur pour booster l’industrialisation du tissu économique sénégalais fortement représenté par les petites et moyennes entreprises. Ce qui justifie la pertinence du thème retenu, à savoir « la mise à niveau, accélérateur du processus d’industrialisation ». Cet agenda de haut niveau va coïncider avec le dixième anniversaire du programme régional de restructuration et de mise à niveau de la commission de l'UEMOA.
Dans son allocution, le président du comité de pilotage a mis l’accent sur les difficultés liées à la mobilisation des ressources nécessaires pour la mise à niveau des entreprises. À en croire Antoine Ngom, les contraintes résident dans le fait que les systèmes financiers et banquiers ne parviennent pas à assurer l’accès au crédit des PME. D’où la nécessité d’un appui conséquent de la part du gouvernement en augmentant davantage les ressources consenties à ces catégories d’entreprise.

Pour sa part, le président de la confédération nationale des employeurs du Sénégal s’est appesanti sur le travail de suivi qui devrait être mené dans le cadre de la mise à niveau. En effet, Mansour Cama considère aussi qu’il est impératif d’avoir une politique d’accompagnement des entreprises désirant quitter le secteur informel.

Au cours de ces échanges fructueux, Dr Abdourahmane Diouf a axé son discours sur des questions relatives à la compétitivité des entreprises sénégalaises sur le marché mondial, les formes et critères de la mise à niveau par rapport au standard international, mais aussi la dimension juridique qu’elle présente. Par ailleurs, il a demandé à la ministre de tutelle de bien vouloir impliquer le club des investisseurs sénégalais qu’il dirige dans les cadres de concertation.

La ministre a soutenu dans son allocution que l’un des piliers de la politique économique du Sénégal est d’appuyer et de permettre une grande implication des entreprises nationales notamment le secteur privé  dans le processus d’émergence. Dans un souci d’atteindre les objectifs assignés pour une parfaite réussite de l’équité territoriale, Madame Aminata Assome Diatta n’a manqué de déplorer la forte concentration des entreprises dans  trois régions, à savoir Dakar, Thiès et Diourbel.  La tutelle d’annoncer que le bureau de mise à niveau mettra à la disposition des PME un accompagnement technique, ainsi qu’un appui financier à travers des mécanismes de financement innovants dans le cadre de la politique d’industrialisation.

Avant de clôturer les travaux, la ministre du commerce et des PME a officiellement installé les dix membres du comité scientifique préparatoire de la 4ème édition des Journées de la mise à niveau qui auront la lourde tâche de diriger les ateliers thématiques et les expositions de produits et services d'entreprises, entre autres...
 
Mardi 13 Août 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :