Journée mondiale des personnes vivant avec handicap : Ziguinchor plaide pour un soutien accru de l'État


Depuis 1992, le 03 décembre est décrété par les Nations Unies, journée mondiale des personnes vivant avec handicap. À Ziguinchor  la journée se prépare activement avec plusieurs activités au programme. 
Alassane Badiane, président régional des personnes en situation de handicap de la région de Ziguinchor souligne que pour cette 26ème édition, la particularité de la région c'est qu'il y aura des citoyens venus de la Gambie et de la Guinée Bissau.
 
Tout en mettant en exergue leurs difficultés, Alassane Badiane dénonce le manque de respect des exigences de la carte d'égalité des chances dans les différentes structures. "Dans le domaine de l'éducation, les déficients visuels ne sont toujours pas pris en compte malgré les efforts qui sont minimes. Depuis 2017, il était clairement dit que 50.000 cartes d'égalité de chance seront distribuées. Malheureusement, ici dans la région moins de 5.000 cartes sont distribuées alors que Ziguinchor a le taux le plus élevé de prévalence des personnes en situation de handicap. Nous avoisinons les 50.000 personnes. L'autre problème c'est dans les hôpitaux. La disponibilité des médecins pose problème et pis, ils ne reconnaissent pas certains types de handicap.
La prise en charge devrait être gratuite, mais malheureusement tel n'est pas le cas. Ils nous font payer les analyses, les ordonnances, et l'octroi de la carte pose toujours des problèmes sans compter les avantages notés qui sont minimes par rapport aux besoins des bénéficiaires. En plus, il y a toujours certains qui ne bénéficient pas des bourses de sécurité familiale alors que le chef de l'État avait enjoint les services compétents sur ce cas précis. "
Lundi 3 Décembre 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :