Journée mondiale de lutte contre la tuberculose : 118 nouveaux cas, 44% à Dakar et 17 morts sur 100.000 habitants. (12.808 cas en 2020)


La tuberculose se caractérise au Sénégal par une incidence de 118 nouveaux cas de tuberculose par tranche de 100.000 habitants. Sa mortalité est estimée à 17 décès pour 100.000 habitants.   

La maladie est diagnostiquée à plus de 80% dans six régions : Dakar, Thiès, Diourbel, Kaolack, Saint-Louis et Ziguinchor. La région de Dakar recense à elle seule près de 44% de tous les cas de tuberculose. 
 
En 2020, 12.808 nouveaux cas de tuberculose ont été diagnostiqués dans notre pays, dont 67% sont de sexe masculin. La létalité est de 3,28% soit 420 décès.

Une analyse primaire de ces résultats a montré qu’environ 1/3 des cas de malades attendus n’ont pas été reçus dans les structures de santé. Ces cas manquants qui ne sont ni diagnostiqués ni traités, favorisent et entretiennent la transmission communautaire de la maladie.

Toutefois, il faut dire qu’au Sénégal la tuberculose est restée longtemps controlée, grâce notamment à la progression constante des taux de détection et de succès. Aujourd’hui, nous travaillons à relever le défi de l’élimination.

Cette année, la célébration de la JMT 2021 a été fortement marquée par la Covid-19 qui, il faut le souligner, a entrainé une baisse de la fréquentation des structures sanitaires. Cela d’autant plus que des similitudes étaient établies entre la Covid-19 et la tuberculose : circonstances de transmission, symptomatologie, plateforme de diagnostic, stratégies de prévention et de prise en charge. Par ailleurs, divers facteurs étaient susceptibles d’accroître le risque de contamination pour les deux maladies : non respect des mesures barrières, contact entre les prestataires de soins et les patients, non respect des rendez-vous pour le suivi du traitement, interruption des activités de sensibilisation des communautés, etc...

Aujourd’hui, la nouvelle dynamique nationale de lutte contre la tuberculose au Sénégal est axée autour de :
- l’accélération de la détection des cas manquants de tuberculose, par un meilleur ciblage des populations clés et des groupes vulnérables ;
- l’augmentation du financement domestique pour l’acquisition souveraine des médicaments et des intrants de laboratoire ;
- le renforcement de la communication et du partenariat public-privé autour de la lutte anti tuberculeuse.

Mettre fin à la tuberculose au Sénégal contribuera assurément à renforcer notre combat contre la pauvreté et notre marche nationale vers l’émergence...
Jeudi 25 Mars 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :