Journée mondiale de la Pêche : les Acteurs exigent plus de respect de la part des autorités


A l’instar de communauté internationale, les pêcheurs de la Langue de Barbarie ont célébré la journée mondiale de la pêche artisanale.

Au quai de pêche de Guet-Ndar où ils se sont donnés rendez-vous pour tenir une assemblée générale, les professionnels de ce sous-secteur de la pêche à Saint-Louis n’ont pas manqué de monter au créneau   pour fustiger avec la dernière énergie le manque de respect notoire dont ils font l’objet devant les autorités.

A Diamalaye, les pécheurs artisanaux ont mis à profit cette journée pour également faire comprendre à l’opinion publique que la pêche est sous perfusion depuis que le ministre Oumar Gueye a été nommé à la tête de ce ministère.

A propos du retard dans la délivrance des licences de pêche avec la Mauritanie, les professionnels de la mer de Guet-Ndar, Goxu-Mbathie, Santhiaba et Hydrobase ont déploré avec véhémence la façon dont la partie sénégalaise a négocié ces licences.

Dans le même ordre d’idée, Moussa Dieye et compagnie ont montré à quel point le gouvernement a lamentablement échoué par rapport à l’octroi de ces permis de pêche en zone maritime mauritanienne.

M. Dieye de souligner qu’ils ne peuvent comprendre que la Mauritanie leur vende des licences de pêche et ensuite exige le débarquement de la totalité de la capture sur son sol. « Si on accepte ces accords tels quels, ils seront un dangereux précédent. Puisque tous les autres pays limitrophes qui ont des accords de pêche avec le Sénégal peuvent se réveiller un bon matin et exiger la même chose que les Mauritaniens », alerte-t-il. 

 
Mercredi 21 Novembre 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :