Journée internationale de la femme : Barthélémy Dias rend hommage à « la femme sénégalaise pilier de la famille et socle de notre société »


À l’instar de la communauté internationale, le Sénégal a célébré la journée internationale dédiée aux droits de la femme et la ville de Dakar n’a pas été en reste. 

En effet, l’équipe municipale dirigée par Barthélémy Dias a tenu à rendre un vibrant hommage aux femmes de la capitale, plus particulièrement celles de l’hôtel de ville de Dakar. « Nous sommes réunis ce 8 mars 2022 pour célébrer la journée internationale de la Femme, une journée qui met à l’honneur les femmes. Je veux d’abord rendre un hommage appuyé aux femmes qui mènent le combat pour l’émancipation, celles d’aujourd’hui exemplaires de courage, mais aussi celles d’hier qui ont fait œuvre de pionnières dans ce magnifique combat pour la dignité. En me joignant à vous, je veux célébrer la femme sénégalaise, pilier de la famille et socle de notre société. J’ai une pensée pleine d’affection pour nos mères, nos épouses, nos sœurs, nos collègues et nos filles. J’ai une pensée pleine de considération pour les femmes de Grand-Yoff, de Ouakam, des Parcelles Assainies, de Niary Tally, des Sicap et de tous les quartiers de Dakar, qui, avec une admirable détermination « œuvrent dès l’aube à l’accroissement du jour », témoigne le premier magistrat de la ville de Dakar.

Pour Barthélémy Dias, au-delà des aspects festifs, cette journée est une occasion pour faire la revue de la situation des femmes, pour analyser sans complaisance les défis liés à l’émancipation de la femme. « Cette journée fait sens parce qu’elle nous permet de faire la revue du combat des femmes,  mais aussi d’analyser sans complaisance les aspérités qui se dressent sur le chemin de leur émancipation. Au-delà de la célébration, nous devons faire en sorte que cette journée soit pour les femmes, porteuse d’opportunités pour le présent et pour le futur comme nous y invite le thème de cette année : « légalité aujourd’hui pour un avenir durable ». Comme chacun le sait, sur le chemin de l’émancipation des femmes, l’éducation des filles occupe une place centrale car l’école est, par définition, le lieu de l’égalité des chances. À ce titre, nous devons rendre plus effectif le droit à l’éducation des filles et aller au- delà des proclamations en les accompagnant tout au long de leur cursus scolaire et universitaire », a rappelé Barthélémy Dias …
Mardi 8 Mars 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :