Journée Mondiale du Tourisme / « Tourisme et développement rural » : rendre hommage à Cheikh Amala Sy, pionnier et précurseur d’un Tourisme Interne et panafricain, père de l’Industrie Touristique sénégalaise.


La célébration par l’Organisation Mondiale du Tourisme (OMT) de cette Journée intervient cette année, à un moment critique de Pandémie du covid-19, « sachant que les pays, partout dans le monde, comptent sur le tourisme pour être un moteur de la reprise, notamment en milieu rural où le tourisme est un important pourvoyeur d’emplois et un pilier de l’économie. 

 

Alors que les gouvernements misent sur l’effet d’entraînement du secteur pour le redressement après la pandémie, l’édition 2020 s’inscrit aussi dans le contexte d’une plus grande reconnaissance du tourisme au plus haut niveau du système des Nations Unies. 

 

Pour un nombre incalculable de collectivités rurales à travers le Monde, le Tourisme est synonyme d’opportunités, un important pourvoyeur d’emplois et d’opportunités. Il fournit des emplois et des possibilités d’émancipation économique, notamment pour les femmes et les jeunes. Le tourisme donne aux populations rurales les moyens de protéger et de promouvoir leur cadre naturel, leur culture et leur patrimoine. C’est aussi ce qui permet aux touristes de vivre des expériences sans équivalent. En 2020, la Journée mondiale du tourisme fait valoir l’importance du secteur pour ces populations qui, autrement, seraient laissées-pour-compte. Le plus souvent, c’est l’un des rares secteurs économiques viables. Il peut, en outre, redonner de la vitalité aux collectivités rurales pour leur développement tout en faisant progresser leur inclusion sans oublier le rôle unique que le tourisme peut jouer pour la préservation et la promotion du patrimoine naturel et culturel, et pour la réduction de la migration urbaine. 

En effet, on estime que d’ici 2050, 68 % de la population mondiale vivra en milieu urbain, tandis que 80 % des personnes actuellement en situation d’extrême pauvreté vivent en dehors des villes. Les jeunes se trouvent dans une situation particulièrement difficile : dans les zones rurales, ils sont trois fois plus susceptibles d’être au chômage que des adultes plus âgés. Le tourisme représente une planche de salut pour les jeunes, en leur permettant de gagner leur vie sans devoir partir à l’étranger ou dans une autre région. 

Cette année encore, la Journée mondiale du tourisme 2020 sera fêtée par les États membres de l’OMT dans toutes les régions du monde mais aussi par des villes et d’autres destinations, des entités privées et les touristes à titre individuel. Les populations rurales elles aussi sont aux prises, en ce moment, avec les effets de la pandémie de COVID-19. Ces populations sont généralement beaucoup moins préparées à faire face aux impacts, à court et à plus long terme, de la crise. Différents facteurs l’expliquent, comme le vieillissement de la population, des niveaux plus bas de revenus et une « fracture numérique » qui perdure. Le tourisme offre une solution à tous ces défis. 

 

Le redressement se fera à la seule condition préalable et essentielle d’œuvrer dans ce bel état d’esprit de solidarité internationale qui règne dans le tourisme  selon l’OMT. 

 

Fort opportunément, et ce, pour la première fois depuis 40 ans, après la période de résilience, tous les experts à l’échelle mondiale se sont accordés pour reconnaître et redynamiser le réel potentiel d’une demande locale à travers la promotion d’un marché touristique Interne, en attendant la réouverture des marchés émetteurs internationaux.  

 

C’est ainsi qu’après une réaction proactive du chef de l’Etat, le Président Macky SALL, en terme d’accompagnement financier et fiscal au secteur touristique et aérien sur 3 mois et fort apprécié de tous les acteurs, des initiatives innovantes sont ainsi, mises en œuvre notamment et entre autres « Taamu Sénégal » par l’Agence Sénégalaise de Promotion Touristique (ASPT) favorisant, sur une plateforme digitale, la mise en relation entre l’offre et la demande touristiques locales. 

 

En perspective d’une évaluation à venir sur l’impact réel de la crise sur le secteur touristique, il convient d’identifier et d’analyser sans complaisance, toutes les composantes intervenant dans le processus (état, acteurs, collectivités locales, consommateurs etc…) non seulement de la demande (le pouvoir d’achat moyen des sénégalais permet-il aujourd’hui au plus grand nombre d’accéder aux produits touristiques , ) mais aussi de l’offre touristique (est-elle réellement adaptée à une demande et au pouvoir d’achat du plus grand nombre de sénégalais ?  

 

L’histoire retiendra qu’en matière de Promotion de Tourisme Interne voire intra-africain, le Sénégal a joué un rôle d’avant-gardiste pour l’Afrique, à travers un de ses dignes fils Cheikh Amala SY, qui a écrit les premières pages et tracé les sillons d’une Industrie Touristique naissante dont il a été un précurseur et qui, de surcroit s’est brillamment illustré sur la scène touristique internationale. 

 

D’ailleurs, à la suite de la tenue de l’Assemblée Générale Ordinaire de l’UIOOT tenue à Mexico, la presse internationale, soulignait déjà, dans une dépêche de l’Agence France presse (Afp), datée du 29 octobre 1965, que sa brillante élection au poste de Vice-Président a marqué officiellement l’entrée du continent noir dans le monde touristique international.  

 

C’est ainsi qu’il convient de rappeler que dès 1966, Cheikh Amala, en sa double qualité de Vice-Président de Union Internationale des Organismes Officiels de Tourisme (UIOOT) et représentant l’Office Inter-Etats du Tourisme Africain, était le seul africain parmi les 04 membres du Comité de Direction, chargé d’organiser en 1967 à l’échelle mondiale: Année Internationale du Tourisme sur le thème : « Tourisme, passeport pour la paix » adoptée par les Nations Unies. 

 

Tant dans le domaine du tourisme comme dans celui de l’éducation civique et morale de cette jeunesse qui était sa passion (il fut cadre de la jeunesse et de l’éducation populaire), les actions et la vision de Cheikh Amala furent à la fois exemplaires et généreuses durant sa courte vie. 

 

Voilà le témoignage du Président Abdou DIOUF qui dit: «  à la tête de l’Office du tourisme, il fit encore la preuve de ses talents de défricheur dans un secteur tout neuf. Le destin ne lui permit pas de poursuivre, mais il avait montré la voie». Cet homme multidimensionnel que les plus hautes autorités tenaient en haute estime a su très tôt travailler à instaurer un tourisme domestique permettant non seulement aux sénégalais de découvrir leur pays mais aussi à intensifier le tourisme interafricain et international. Dans un contexte où le monde est toujours aux prises avec cette pandémie de Covid-19 qui a mis à genoux l’ensemble de la chaine de valeur touristique, l’on devrait s’inspirer de la féconde pensée du père du tourisme intégré au Sénégal. Homme de valeur et de

vertu, Cheikh Amala n’a eu de cesse d’être à la quête du meilleur pour

le Sénégal et pour l’Afrique. Mais plus encore qu’un être désireux de

tout connaitre et doté d’une expérience professionnelle hors norme,

c’était aussi un visionnaire, un homme engagé qui croyait à

l’importance d’une innovation permanente et qui ne rechignait jamais

de passer à l’action. A l’avant-garde de sa génération, Amala, comme

l’appelaient ses intimes, veille au respect des valeurs qu’il a

toujours prônées : générosité, rigueur, passion, amitié. 

 

Né le 16 novembre 1928 à Médine (République du Mali), Cheikh Amala était un homme de devoir, de parole et d’amitié. Ces vertus ont

fait de lui un grand bâtisseur, un immortel. Son analyse pertinente de

l’industrie touristique et hôtelière lui a toujours permis d’être

exigeant sur lui-même et sur les autres. Bel exemple de réussite dans

un secteur où tout était à imaginer, le véritable inventeur du

tourisme populaire de qualité a fait sien cet esprit de Saint Exupéry

qui dit : « La grandeur d’un métier est avant tout d’unir les hommes

».

Figure emblématique du monde du voyage, Cheikh Amala a eu à occuper

plusieurs fonctions avant d’être arraché à notre affection le 16 Septembre 1976 :

- Directeur Général de l’Office National du Tourisme du Sénégal de 1963 à 1968

- Président de la Commission Africaine du tourisme et de

l’organisation inter-Etats pour le tourisme africain

- Vice-président de l’Union internationale des organismes officiels de

tourisme (UIOOT)

- Vice-président de l’organisation mondiale du tourisme (membre fondateur)

- Fondateur de SENETRANSCARS actuel Sénégal Tours

- 1er Vice-président du syndicat patronal et artisanal de l’Ouest Africain 

 

-administrateur délégué de la Spca Thubet,  

 

-vice-président de Sypaoa (Syndicat patronal et artisanal de l’Ouest africain),  

 

-secrétaire élu du bureau de la Chambre de commerce et d’industrie de Dakar et président de la Commission tourisme. 

 

Il était titulaire de l’Ordre national du Lion et des Palmes académiques françaises pour sa contribution et son rôle de pionnier en matière d’éducation et de tourisme.

 

Icône du mouvement associatif et de la vie administrative du Sénégal

postindépendance, il avait d’abord embrassé une carrière d’enseignant.

Comme sa réputation bien établie avait fait le tour du pays, il avait par ricochet bonne presse auprès des autorités politiques qui l’ont

ainsi mis en détachement afin qu’il occupe la prestigieuse fonction de Directeur des camps de jeunesse. Il fait montre d’un sens de

l’initiative et de créativité avec la mise en place d’une panoplie d’ateliers qu’il mettra à la disposition des jeunes dans des domaines

aussi variés que la mécanique, la tôlerie, la maçonnerie, l’agriculture… Il a réussi à apprendre à ses compatriotes comment

forger des hommes et des femmes accomplis et prêts à engager la rude

bataille contre le sous-développement.

C’est de cet homme de valeurs qu’il convient de rendre hommage. Il

appartient à la jeunesse sénégalaise de s’inspirer de son œuvre

inoxydable pour faire face aux défis innombrables qui l’interpellent

au quotidien, surtout dans ce contexte particulier de crises

multiformes. De nos jours, son illustre fils Mamadou Racine Sy, une des figures emblématiques du secteur privé sénégalais, est entrain de poursuivre ce prestigieux leg. 

 

53 années sont déjà passées depuis 1967, l’Année Internationale du Tourisme avec l’UIOOT sur le thème : « Tourisme passeport pour la paix « jusqu’ à ce 27 Septembre 2020 : Journée Mondiale du Tourisme avec l’OMT (Organisation Mondiale du Tourisme) : sur le thème : Tourisme et développement Rural » 

 

Enfin, je voudrais partager une partie fort pertinente de l’éditorial du magazine de l’UIOOT, annonçant l’année Internationale du Tourisme en 1967 : et qui démontre s’il en était encore besoin la vision futuriste des 04 membres du Comité de Direction et dont faisait partie Cheikh Amala SY. 

 

« Certes, le Tourisme n'a pas la prétention d'être le remède miracle aux problèmes angoissants de notre monde. Ce serait nous prêter une bien grande dose de naïveté que de nous croire animés de cette illusion. Nous savons bien que la famine, la maladie, le sous-développement économique ou culturel, la misère et la guerre, ne disparaitront pas de la surface de la terre parce qu'un plus grand nombre de nos contemporains auront entrepris un plus grand nombre de voyages.  

 

Mais nous sommes de ceux qui croient à la vertu de l'action, à la vertu aussi de la ténacité. Nous croyons qu'il n'y a de défaite que pour les résignés, et qu'aucun effort ne peut être négligé s'il est animé par la volonté de servir l'homme.  

 

Or, c'est bien de cela qu'il s'agit. Parmi les causes fondamentales des malheurs du monde, on peut citer sans crainte d’erreur la mauvaise répartition des richesses naturelles, l'ignorance, l'égoïsme et les préjugés. Et nous avons la faiblesse de croire que le tourisme, tant national qu'international est, parmi d'autres, un antidote des plus actifs a chacun de ces poisons. »  

 

 

 

Mamadou DIALLO

Expert-Consultant en TOURISME DURABLE 

 

1er Secrétaire Permanent su Syndicat des Agences de Voyages et de Tourisme du Sénégal 

 

1er lauréat africain du Concours V.DEDINA de la WATA (World Association Of Travel Agents)

 

 

 

 

 

   

 

                 

 

 

 

 

Dimanche 27 Septembre 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :