Jour de vote en Centrafrique : « Nous sommes là pour aider le peuple centrafricain à construire la paix » (Mankeur Ndiaye, Chef de la Minusca)


Jour de vote en Centrafrique : « Nous sommes là pour aider le peuple centrafricain à construire la paix » (Mankeur Ndiaye, Chef de la Minusca)
Les centrafricains votent ce dimanche 27 décembre pour élire leur prochain président et leurs députés dans un contexte tendu marqué par des coups de forces à répétition que connaît le pays ces derniers mois. 

1,8 million d'électeurs sont appelés aux urnes pour ce scrutin présidentiel et législatif. Dans certaines localités de la Centrafrique, des groupes de rebelles cherchent désespérément à saboter le vote mais c'est sans succès avec la détermination de la mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République Centrafricaine (Minusca) pilotée par Mankeur Ndiaye, représentant spécial du secrétaire général des Nations Unies dans le pays.

"Ces criminels avec des arrières pensées politiques ont tout fait pour empêcher la tenue des élections y compris aujourd'hui (jour du vote). Ce dimanche, ils ont commencé des tirs depuis 5H du matin pour apeurer les populations et les empêcher d'aller retirer leurs cartes et voter. Dans certains coins, c'est vrai que c'est difficile mais dans beaucoup d'autres endroits, vous voyez les populations sont sorties massivement", a expliqué Mankeur Ndiaye à l'issue d'une visite effectuée, ce 27 décembre, auprès de 2 casques bleus burundais blessés au cours d'affrontements avec un groupe rebelle, le 25 décembre, dernier à Dékoa dans le centre du pays. Cependant le diplomate rassure de la volonté de la Minusca à déployer les forces nécessaires pour garantir la sécurité des populations.

"Nous sommes là pour aider le gouvernement, le peuple centrafricain à construire la paix, à construire la sécurité, à construire le développement et nous continuerons à exercer notre mandat pleinement surtout le mandat électoral que le conseil de sécurité nous a confié et nous y sommes surtout en ce jour de vote", a soutenu le chef de la Minusca.

L'attaque perpétrée contre des forces de la Minusca, le 25 décembre dernier,  à Dékoa, a fait des pertes en vie humaine a également fait savoir Mankeur Ndiaye.

"Je suis venu ici au niveau de cet hôpital de niveau 2 pour rendre visite à 2 casques bleus burundais blessés à la suite des attaques, il y'a 3 jours et qui ont fait 3 morts décédés du contingent burundais. Je réitère mes condoléances aux familles des victimes et souhaite prompt rétablissement aux blessés. Je viens de rencontrer nos médecins qui prennent très bien soin d'eux, je crois qu'ils sont très satisfaits également de leur prise en charge", a confié l'ancien ministre des affaires étrangères du Sénégal. Mankeur Ndiaye a notamment réaffirmé de la détermination de la mission à faire face aux menaces des groupes rebelles.

"Nous sommes une mission de paix et non une mission de guerre et ces casques bleus sont des soldats de la paix qui font preuve d'endurance, de professionnalisme et qui sont venus apporter la paix dans ce pays et non la guerre et ils résistent au prix du sacrifice de leurs vies. Nous allons continuer et remplir notre mission malgré les attaques, malgré les menaces dont nous sommes l'objet quotidiennement de la part des groupes criminels qui sont là uniquement pour détruire ce pays et non le construire",  a dit le Chef de Minusca.

À Bangui la capitale centrafricaine, un dispositif sécuritaire important a été déployé dans la ville et dans les bureaux de vote. Les forces de sécurité intérieure et la Minusca veillent à tous les mouvements. Pour l'heure, une situation calme y règne...
Dimanche 27 Décembre 2020
Dakaractu




Dans la même rubrique :