Je persiste et signe. Les cris d’Orfraie des clients de la CREI et de leurs associés politiques peuvent continuer jusqu’au jugement dernier. Ils ne m’ébranlent guère. (Aminata Touré)


La reddition des comptes est une exigence des temps modernes et des progrès majeurs ont été enregistrés depuis 2012 et cela doit continuer et devenir une routine de notre système de gouvernance.   Je persiste et signe et les cris d’orfraie des clients et associés de la CREI et du procureur de la République peuvent continuer jusqu’au jugement dernier, ils ne m’ébranlent guère. La reddition des comptes a même rapporté plus de 200 milliards à l’Etat du Sénégal car le décompte ne prend pas en compte les amendes individuelles de 138 millards 239 millions chacun de Karim Wade, Bibo Bourgi, Mamadou Pouye et leurs sept autres complices qui sont des avoirs dûs à l’Etat du Sénégal. J’encourage les organes de contrôle de l’Etat et la Justice à poursuivre leur travail sans coup férir en dépit d’un tapage médiatique entretenu par ceux doivent répondre de leur manipulation frauduleuse des deniers publics qui doivent servir exclusivement à améliorer les conditions de vie des Sénégalais. 

Aminata Touré
Dimanche 24 Décembre 2017
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :