« Je n’ai jamais dit que tout allait bien à Tamba, mais… Je suis candidat à ma succession ! » Mame Balla LO (Maire)

Le passage du député-maire de Tamba à la tribune de l’Assemblée nationale lors de la déclaration de politique générale du Premier Ministre, Mahammed B. A. DIONNE a suscité moult réactions et autres interprétations dans la capitale du Sénégal Oriental. En effet, l’édile de la vile avait été accusé via les réseaux sociaux d’avoir dit à l’assemblée que « tout va bien à Tamba ». Faux ! Rétorque le mis en cause qui accuse l’opposition d’être « derrière cette manipulation ». Dans cet entretien exclusif il revient sur cette affaire, mais aussi sur la réélection du président SALL, sur sa vie à la tête de la mairie de Tamba.


« L’APR se porte très bien à Tamba… » 

Malgré les querelles de leadership dans le département de Tamba, le coordinateur départemental de l’APR, le député-maire, Mame B. LO est sûr d’une chose : le parti présidentiel se porte bien. En effet, selon lui, « je peux dire sans risque de me tromper que l’APR est la première formation politique de la région. L’APR globalement se porte très bien »

« Sur sa sortie à l’Assemblée… »

Attaqué de toutes parts pour avoir prétendument dit à l’Assemblée que Tamba va bien, le maire nie en bloc et accuse les jeunes de l’opposition d’être derrière cette manipulation.  « Ce ne sont pas les jeunes du parti, ce sont bien les jeunes de l’opposition qui manipulent l’opinion. Ils m’accusent d’avoir dit qu’à Tamba tout allait bien. Je crois qu’ils ne m’ont pas bien écouté. Ce que j’ai dit est clair et les populations peuvent témoigner de ça : Depuis 2012, date d’arrivée de Macky au pouvoir, ce qu’il a fait en 5 ans, jamais dans l’histoire de Tamba cela été fait. La mobilité urbaine a été presque réglée avec les bus TATA ; lorsque le président est venu au pouvoir il a mis presque 6 km de routes goudronnées, une première depuis les indépendances. Il y a aussi des programmes que le président a mis en œuvre: la plus grande avenue longue plus de 10 km et les grandes artères ont été électrifiées. Il y a un centre polyvalent des jeunes qu’il est en train de construire. Même si tout ne va pas bien, il faut toutefois reconnaître que Tamba est en train de se développer. Et d’ici 2019, il y aura beaucoup de réalisations. Il y a encore des efforts à faire sur l’assainissement pour lequel il est déjà prévu un financement de 4 milliards par exemple. Des routes il nous en faut encore et on espère qu’avec le PROMOVILLE où il est déjà prévu 10 Km, cette question sera réglée. Il y a beaucoup de choses qui restent à faire, mais nous avons bon espoir qu'ils vont se réaliser en 2019. Cependant j’ai pris très au sérieux ces attaques, même s' il y a des gens qui ont salué ma déclaration à l’hémicycle. »

« Je suis confiant pour la réélection du Président … »

Le député Maire de Tamba est confiant quant à la réélection de Macky en 2019 et ce ne sont pas les résultats des législatives qui lui feront changer d’avis. « Le président Macky SALL sera réélu au premier tour et c’est une certitude pour moi. Son bilan parle pour lui. Les réalisations du PUDC, de PROMOVILLE, PUMA, CMU, la bourse de sécurité familiale… sont saluées par toute la population. Depuis  son avènement en 2012, il a changé le visage de ce pays. Il sera réélu dès le 1er tour avec plus de 65% ! »

« Je suis candidat à ma propre réélection…et je ne ferais que deux mandats » 

2019 on le sait, c’est aussi les élections locales. Elections hautement stratégiques et suscitent toutes les convoitises. La mairie de Tamba, comme beaucoup d’autres collectivités feront l’objet de lutte entre responsables politiques. A Tambacounda, il faudra compter avec le maire sortant, M. Mame B. LO. « Je suis candidat à ma propre succession. Mon bilan et mes projets font que je ne peux pas m’arrêter. Et le parti va m’investir. Le problème que nous avons c’est le financement des jeunes et des femmes. Il faut des financements consistants et conséquents pour les jeunes et les femmes. Dès lors qu’ils sont organisés et formés, nous allons nous atteler à les financer, avec bien sûr le soutien de l’Etat. Mais je ne ferais que deux mandat comme le président.... » 
Vendredi 29 Décembre 2017
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :