JO 2020 / TQO Dakar2019 : À la quête d’une qualification historique pour les « Lionnes » du handball.

Se qualifier pour les jeux olympiques de handball féminin, prévus à Tokyo, en 2020, tel est l’objectif du président de la fédération sénégalaise de Handball, Seydou Diouf, ainsi que Frederic Bougeant, le sélectionneur des «Lionnes». Une qualification qui serait historique pour le Sénégal. Un exploit désormais à portée de tir pour les joueuses Sénégalaises qui devront signer trois succès dans le TQO Dakar2019 (26 au 29 septembre à Diamniadio), pour arracher le ticket qualificatif.


Le handball féminin Sénégalais en passe de devenir une discipline phare

Sur la scène Africaine, le Handball féminin cherche inlassablement un titre continental. Avec la médaille d’or décrochée lors de la dernière coupe d’Afrique en 2018, les « Lionnes » ont repris du poil de la bête. Il fallait revenir en 1974 (44 ans plus tard), pour retrouver l’équipe féminine de handball à ce niveau de performance. À cela il faut ajouter le bronze glané en 2015 aux jeux Africains, et une future participation à la coupe du monde de Handball féminin (30 novembre au 15 Décembre 2019.) Autant d’acquis qui portent le sceau de Seydou Diouf. En véritable bâtisseur, le président de la FSHB ne lésine pas sur les moyens pour le rayonnement de la discipline. En 10 ans, ses ambitions pour le handball Sénégalais passent lentement mais sûrement du « rêvé » à la réalité.
Un TQO à domicile, une chance inespérée pour disputer les JO ?
Ce tournoi qualificatif olympique (TQO) prévu à Dakar, sera la deuxième édition du genre après celle de 2015, à Luanda (Angola.) À l’époque, le Sénégal avait fini à la troisième place derrière la Tunisie et l’Angola, ne devançant que la RD Congo. Les « Palancas Negras » avaient à l’époque décroché la qualification aux JO Rio 2016. Trois ans plus tard, le Sénégal tient là, une belle occasion d’aller chercher le sésame, à domicile, devant son fervent public. D’ailleurs les fédéraux Sénégalais et le staff technique l’ont très bien compris en faisant des pieds et des mains pour se positionner comme pays hôte de ce TQO 2019. 
Trois matchs décisifs, pour réaliser l’exploit sportif…
Pour réaliser l’exploit sportif à domicile tel que l’a laissé entendre, l’entraineur Frederic Bougeant, il faudra se surpasser face aux actuelles meilleures sélections féminines : L’Angola (championne d’Afrique en Titre), la RD Congo, troisième de la dernière coupe d’Afrique et les Camerounaises qui avaient fini au pied du podium. Le gratin du handball féminin Africain, se disputera durant trois jours intenses, le statut de représentante Africaine aux JO.  
Un rendez-vous avec l’histoire au Dakar Arena…
Au sortir d’une préparation plus ou moins correcte, mais largement perfectible, la capitaine Hawa Ndiaye et ses partenaires devront jouer avec les tripes. Elles devront être capable de livrer des matches de « lionnes », reproduire trois performances de niveau olympique durant ce TQO. Une mission loin d’être simple si l’on sait que cette même détermination sera assurément affichée par les autres prétendantes à la qualif. Dans tous les cas de figure, seule la victoire sera belle au Dakar Arena, au soir du dimanche 29 septembre. Un rendez-vous avec l’histoire, pour Bougeant et Diouf un duo détonant.
Mardi 24 Septembre 2019
Dakaractu




Dans la même rubrique :