JME : « Si nous ne faisons rien pour préserver la biodiversité, nous risquons les effets de la démultiplication de certaines maladies zoonotiques » (Baba Dramé, DEEC)


JME : « Si nous ne faisons rien pour préserver la biodiversité, nous risquons les effets de la démultiplication de certaines maladies zoonotiques » (Baba Dramé, DEEC)
La direction de l'environnement et des établissements classés est une entité du ministère de l'environnement et du développement durable. Cette direction lutte notamment contre les pollutions et les nuisances faites à l'environnement dans leur globalité. Cependant, c'est une direction qui a une mission transversale, car tout ce qui impacte l'environnement interpelle également la DEEC. Ce qui donne tout le sens de l'implication de cette importante direction au niveau des activités du ministère. En effet, cette 49e édition s'est déroulée sous une organisation concertée des acteurs de cette direction dirigée par Baba Dramé. 

Se conformant au thème de cette année, le directeur de l'environnement et des établissements classés s'est félicité des efforts de sa direction, mais salue également sa pertinence dans un contexte marqué par la crise sanitaire de covid-19. Le choix du lieu de célébration de la journée et de son thème sont loin d'être fortuits. En effet, 2021 marque le début de la décennie de la restauration de la biodiversité. C'est d'ailleurs ce qui a poussé les Nations Unies  à choisir ce thème pour marquer l'événement.

Pour le Sénégal, le département de Foundiougne a été choisi, parce que constituant le cœur du Delta du Saloum, avec sa merveille environnementale et sa large superficie de mangrove (presque 64.000 ha de mangrove). C'est pourquoi, le directeur de l'environnement et des établissements classés estime que c'est une zone qui doit être valorisée et conservée avec son énorme potentiel environnemental. C'est donc un défi à relever car, nous signifie le DEEC, "si nous ne faisons rien pour préserver notre environnement, si nous ne faisons rien aussi pour que la biodiversité soit protégée, conservée, les maladies zoonotiques prenant origine au niveau de la faune risquent de se démultiplier et de nous affecter car, nous ne les maîtrisons pas encore". 

Toutefois, M. Baba Dramé en appelle, tout comme le ministre de l'environnement, à une préservation et à être vigilants dans la conservation de la biodiversité, notamment celle animale. Il ajoute en plus que sa direction est tout autant interpellée dans cette perspective visant à poser des actes et stratégies pour parvenir à la conservation de l'écosystème naturel...
Dimanche 6 Juin 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :