JEAN CHRISTOPHE BIGOT À TOUBA - "Je suis venu présenter les condoléances de Macron... Serigne Mountakha m'a dit ..."


'' C'est la deuxième fois que je viens à Touba. La première, c'était pour comprendre le rôle, l'importance, le poids de la communauté Mouride dans la structure du pays, dans sa stabilité, dans sa paix''... Voilà qui a été la précision faite d'entrée par son Excellence Jean Christophe Bigot à Touba. L'ambassadeur de  France à Dakar était, ce mercredi, dans la cité religieuse.  Les raisons, dit-il, ne l'enchantent guère car il s'agit, selon lui, de se pencher sur la mémoire d'un grand homme qui a malheureusement tiré sa révérence . '' Je ne pensais pas revenir sitôt pour  présenter mes condoléances au nom de la France, au nom du Président Emmanuel Macron, au nom de tous ceux qui, en France, veulent saluer une dernière fois le Khalife Général disparu, sa mémoire. Je voulais saluer ici sa famille et puis aussi m'entretenir avec le nouveau Khalife qui m'a fait le grand honneur de me recevoir. ''
Jean Christophe Bigot venait d'avoir un entretien avec le nouveau Khalife Général des Mourides. Un moment hautement significatif pour lui au vu de l'importance du sujet abordé. '' Nous avons parlé de l'importance de l'éducation. Je crois que c'est essentiel dans un pays aussi jeune que le Sénégal. Il est essentiel que l'éducation reçoive les priorités, que  les jeunes reçoivent les bons messages. Et, il en était absolument convaincu​. Il m'a dit qu'il apportera de l'importance à cette question de l'éducation. '' 
Bigot d'informer Serigne Mountakha Mbacké Bassirou de la visite prochaine du Président de la République française au Sénégal. ''Je lui ai rappelé que le Président Emmanuel Macron vendrait bientôt ici à Dakar et que ce déplacement qui devrait durer deux jours sera marqué clairement par cette dominante éducation. C'est par l'éducation qu'on peut faire avancer le monde, qu'on peut progresser que ce soit sur le terrain économique, social. Il m'a dit  qu'il suit très attentivement les relations entre le Sénégal et la France et qu'il souhaitait contribuer à la renforcer. '' Le diplomate Français s'est ensuite ébranlé, avec sa délégation, sur Dakar après une journée remplie.
Mercredi 17 Janvier 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :