Ismaïla Madior Fall sur le parrainage : « Nous avons opté à Rufisque-Est pour une formule unitaire et gagnante »


Dans leur volonté d’instaurer un parrainage populaire et citoyen à Rufisque-Est, les responsables de la coalition présidentielle de cette commune ne veulent laisser en rade aucune couche de la société. C’est ainsi que le comité de pilotage sous la houlette  du garde des Sceaux ministre de la Justice a décidé d’enrôler des jeunes de cette partie de la ville de Rufisque. Des jeunes outillés lors d’une session de formation avec comme socle des « éléments de langage » pour atteindre le cap des 25 milles signatures pour une population électorale estimée à environ 40 mille inscrits. Dans une dynamique unitaire, une centaine de jeunes capacités sur les tenants et les aboutissants du parrainage vont sillonner l’ensemble du territoire communal pour expliquer à leurs camarades les réalisations du chef de l’Etat. « Nous avons décidé de constituer des équipes de jeunes  quasi paritaires bien formées et équipées pour sillonner la commune, aller vers les populations pour discuter avec elles, les convaincre et recueillir le parrainage. Nous avons opté à Rufisque-Est pour une formule unitaire et gagnante », a justifié ce week-end à Rufisque le Garde des Sceaux,  le ministre Ismaïla Madior Fall au terme de la séance de restitution. « Les jeunes sont disponibles, généreux et s’engagent de façon spontanée. Aujourd’hui il faut tenir compte de la réalité du pays qui fait qu’une bonne partie du corps électoral est jeune. Donc il faut trouver des jeunes qui sont de bons vecteurs », a ajouté le responsable politique qui précise dans la foulée que les responsables sont également sur le terrain. Une option partagée et soutenue  par les membres du comité de pilotage
 
 
 
Lundi 24 Septembre 2018
Dakar actu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :