Ismaïla Madior Fall sur l'affaire Fallou Sène : " En réalité, il ne s'agit pas de désigner des coupables ou de les faire payer... La justice oeuvre pour la manifestation de la vérité"



À l'occasion de la journée de l'enfant africain célébrée dans la région de Fatick, le garde des sceaux, ministre de la justice s'est encore prononcé sur l'affaire de l'étudiant, Fallou Sène, tué lors des affrontements entre forces de l'ordre et étudiants de l'Université Gaston Berger de Saint-Louis. 
Ismaïla Madior Fall a ainsi déclaré que la justice est en train de faire son travail, mais il va falloir donner du temps aux institutions compétentes.
"Immédiatement, vous avez vu, le président de la République a donné des instructions fermes pour que la justice fasse son travail. Et si vous avez remarqué, le procureur de la République de Saint-Louis a diligenté une enquête et les résultats de cette enquête ont été transmis au procureur de la République de Dakar. Pourquoi le procureur de la République de Dakar? Parce que le tribunal qui siège en matière militaire au Sénégal, c'est le tribunal de grande instance de Dakar. Donc, le procureur de la République a pris le relais et ce procureur attend d'avoir des informations complémentaires pour poursuivre le travail qu'à commencé le procureur de la République de Saint-Louis.
C'est vrai que le temps de la justice n'est pas toujours le temps ordinaire, car les enquêtes doivent parfois prendre du temps. Mais l'engagement qu'on peut prendre c'est qu'au niveau de la justice, ce qui doit être fait va se faire. C'est-à-dire que les choses vont se faire, mais pas de façon précipitée.
En réalité, il ne s'agit pas de désigner des coupables ou de les faire payer, la justice oeuvre pour la manifestation de la vérité. On doit être éclairé sur les conditions dans lesquelles cela a pu se faire et c'est à partir de ce moment que les décisions qui doivent être prises au niveau de la justice le seront... "
Mardi 19 Juin 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :