Isma Dioum : « Le futur Conseil municipal de Touba devra avoir une bonne politique financière pour satisfaire les exigences »


Membre de la future équipe municipale de Touba composée de 100 personnes toutes choisies sous le ndigël du Khalife Général des Mourides, Isma Dioum cogite déjà autour des priorités et des voies et moyens à emprunter pour financer les exigences. Au sortir d’une rencontre politique à Séxawga, le conseiller spécial du Chef de l’État a  d’abord commencé par regretter la plaidoirie d’une partie de l’opposition qui invite les populations à voter le bulletin blanc concurrent, prétextant que la liste n’émane pas du patriarche de Darou Miname.

« La liste est bien celle du Khalife. Elle n’appartient pas à Lahad Kâ qui est choisi comme tous les autres conseillers. C’est fondamentalement erroné de supposer le contraire ! J’ai personnellement été désigné par Serigne Cheikh Ahmadou Mbacké Souhaïbou. Par conséquent, les gens doivent arrêter certains discours ». Isma Dioum de proposer pour les 05 prochaines années, une politique hardie visant à trouver des solutions aux difficultés majeures. 

« Touba est d’une importance capitale. Mon ambition est de participer à son développement. Dans le secteur de l’Éducation, il s’avère nécessaire d’ octroyer des bourses d’études aux étudiants et élèves choisis par rapport à leur mérite. Dans le domaine de la sécurité et de l’éclairage public, je souhaite la mise en place d’un dispositif de veille pour assurer la sécurité des populations et lutter contre la délinquance. Cela passe déjà par l’installation de lampadaires jusque dans les zones les plus reculées de Touba. L’emploi des jeunes devrait aussi passer comme priorité tout comme la santé avec la construction de postes avec des plateaux techniques relevés. Nous pensons, par ailleurs, qu’une bonne politique d’assainissement serait la bienvenue tout comme l’érection de jardins publics ».
Mardi 18 Janvier 2022
Dakaractu




Dans la même rubrique :