Ipres / Racine Sy : ‘’Partir à la retraite ne doit plus être synonyme de plongeon dans la pauvreté’’


 
Le Président du Conseil d’administration (Pca) de l’Institut de prévoyance retraite du Sénégal (Ipres), Mamadou Racine Sy, a entamé une tournée nationale ce mardi 9 octobre 2018, pour rencontrer les retraités. À Thiès où il a entamé son périple, il a annoncé sa volonté de faire en sorte que les travailleurs, au Sénégal, ne nourrissent plus de crainte d’aller jouir de leurs droits à la retraite, le moment venu.
 
‘’Maintenant qu’on parle du Sénégal émergent, je pense qu’on peut également parler du retraité émergent. Il faut qu’on arrive au Sénégal où partir à la retraite ne soit pas synonyme de plongeon dans la pauvreté ou de précarité. Il faut qu’on en arrive au Sénégal au point où les gens auront envie d’aller à la retraite parce qu’ils seront dans des conditions telles qu’ils pourront vivre dans la dignité sans tendre la main et jouir paisiblement de leur retraite’’, a confié le Pca de l’Ipres, a l’issue de sa rencontre avec les retraités de la région de Thiès.
 
Mamadou Racine Sy a déclaré que ses collaborateurs et lui ont entamé cette tournée nationale pour mettre les retraités du Sénégal au parfum des décisions prises pour améliorer leurs conditions de vie. ‘’Il faut noter, pour s’en féliciter, que depuis ces 4 dernières années, l’Ipres a augmenté de plus de 50% le niveau des pensions, si on y rajoute les 5% avec effet rétroactif en janvier 2018. Ce qui est quand même une avancée significative. Ces mesures vont coûter à l’État environ 5 milliards et demi, a-t-il souligné. Mamadou Racine Sy a aussi relevé que beaucoup d’efforts ont été consentis depuis l’arrivée du président Macky Sall à la tête de l’État. Il faut aussi savoir que nous sommes venus de loin. Au cours de ces 10 dernières années nous sommes passés du trimestre, au bimestre. Et ensuite du bimestre à la mensualisation. Maintenant, nous sommes à la Pension minimale. On peut parler véritablement d’une véritable révolution dans le système de retraite au Sénégal. Et il a fallu même modifier les statuts de l’institution. Et avec toutes les mesures qui viennent d’être prises  à savoir la pension minimale, il n’y aura plus de pensions de retraite inférieures à 35 000 F Cfa au Sénégal. Cela est terminé. Ce sera avec effet rétroactif au 1e janvier 2018 aussi bien pour la pension minimale que pour l’augmentation de 5%. Voilà ce qu’il fallait annoncer au cours de notre tournée nationale’’.
 
Occasion mise à profit pour annoncer que ces décisions n’ont pas été faciles à mettre en œuvre. ‘’Il faut qu’on sache que cela n’a pas été une décision  facile parce qu’elle est coûteuse. Mais il le fallait pour mettre les retraités du Sénégal dans de meilleures conditions d’existence et également de dignité pour qu’ils puissent jouir paisiblement de leur retraite après avoir consacré tant d’années pour le Sénégal. Donc, c’est une sorte de gratitude et de reconnaissance que nous avons vis-à-vis de nos retraités. Le paiement de ces rappels va démarrer dans 5 jours’’, a-t-il indiqué...
Mardi 9 Octobre 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :