Ipres : La ‘’dernière volonté’’ de Malal Diallo, un retraité de Podor


L’âge de la retraite venu, beaucoup de personnes stressaient en s’interrogeant sur leur devenir et se demandant où trouver les moyens de leur survie. Mais l’augmentation annoncée des pensions de retraite, de 5% puis l’arrivée de la Pension minimale (au minimum 35 000 F Cfa) après leurs mensualisations, a apporté soulagement et satisfaction dans le cœur des personnes retraitées. Et les cris de liesse, au cours des différentes réunions ayant accueilli la forte délégation conduite par le président du Conseil d’administration (Pca) de l’Ipres, Mamadou Racine Sy en constituent la preuve.

Partout où elle a été, la délégation a été acclamée dès son arrivée. Sous les tentes dressées devant les agences ou dans les endroits qui ont abrité les rencontres entre les administrateurs de l’Ipres et les retraités, les lieux ont refusé du monde. Certains ont été sur les lieux plus de 4 heures à attendre l’arrivée de la délégation. Et c’est avec des chansons, des applaudissements que le Conseil d’administration est accueilli. Dans ce lot de personnes qui jubilaient, Malal Diallo sort du lot. Il est retraité des chemins de Fer depuis 4 ans. Interrogé, il a décerné un satisfecit à l’Ipres.

‘’Je suis satisfait de l’Ipres parce que non seulement, il y a une augmentation, mais, il y a aussi eu le rappel pour les 10 mois passés. A dire vrai, ma satisfaction a été grande quand j’ai vu que le montant de ma pension a connu une hausse. Parce que ceux qui sont partis à la retraite à l’âge de 55 ans, sous le régime de Diouf, percevaient des sommes dérisoires par trimestre. Ce sont eux qui, en majorité, ont des miettes comme pensions de retraite. Si ces gens-là ont vu leurs revenus en hausse jusqu’à hauteur de 35 000 F Cfa, je dis que l’on ne peut que nous en féliciter. Si l’on prend en compte ces augmentations de 5%, je dirais que l’on se doit d’encourager Mamadou Racine Sy et ses collaborateurs’’, a-t-il dit.

‘’Nous sommes moins stressés parce qu’on voit la couleur de l’argent tous les mois’’

 Cependant, M. Diallo, rencontré à Podor, au cours de la tournée nationale du Pca de l’Ipres, a émis un certain nombre de doléances. ‘’Ma seule sollicitation à faire aux autorités de l’Ipres c’est de faire en sorte qu’on puisse percevoir nos pensions mensuelles, avant le 5 de chaque mois au lieu d’attendre les 14 et 15e jours. Mais s’il y a aussi d’autres façons d’améliorer notre sort, nous sommes preneurs’’, a-t-il confié à Dakaractu.

‘’Nous sommes des personnes à la retraite. Mais nos charges pèsent encore sur nous. Nous qui comptons sur nos pensions, ne faisions que nous débrouiller, depuis qu’on est allé à la retraite. Mais, je dois avouer que mes semblables et moi sommes moins stressés actuellement parce qu’on voit la couleur de l’argent tous les mois, grâce aux efforts consentis par le Conseil d’administration de l’Ipres.

Amadou Racine Seck, adjoint du président de l’Association communale des retraités de Podor, a lui aussi magnifié cette augmentation.  ‘’Ce que Racine Sy abat comme travail pour le Sénégal est constaté par tous à plus forte raison Podor. C’est ce qui fait que nous les retraités de la commune ne pouvons que nous féliciter de ses actions. Nous sommes très heureux. Ses collaborateurs et lui de l’Ipres ont revu à la hausse nos pensions de retraite. Nous avons une couverture médicale et le personnel de santé s’occupe bien de nous. Un médecin d’une sociabilité légendaire est à notre service, il est courtois, respectueux et très professionnel. Notre pharmacie est bien dotée en médicaments’’.
Jeudi 18 Octobre 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :