Investitures à Touba / Des partisans de Rewmi ruent dans les brancards - ceux de Matar Diop minimisent.


Quelques heures après que l’information selon laquelle Makhtar Diop a été porté à la tête de la liste départementale pour le compte de la coalition Benno Bokk Yakaar au niveau du département de Mbacké, des grincements de dents se sont fait entendre du côté du parti Rewmi. Des partisans favorables à Mohamed Cissé disent ne pas comprendre le choix des leaders étant entendu que c’est Idy 2019 qui avait remporté les dernières élections avec 129 000 voix.

Modou Sall « Nayler » qui a porté la parole de ses camarades d’accuser Makhtar Diop d’avoir manœuvré pour décrocher les signatures en guise de soutien des maires des communes rurales. Visiblement déconcertés, ces Rewmistes menaceront de carrément jeter à la poubelle le « mburok sôôw » si la décision n’est pas annulée. Un boycott n’est pas écarté, selon eux.

Une sortie qui n’a pas été du goût des partisans de Makhtar Diop. Selon Bassirou Mboup qui a joint au téléphone Dakaractu - Touba, son leader est en train de discuter avec les responsables reconnus par Idrissa Seck à Touba dont Mafary Ndiaye et qu’il ne saurait gérer certains états d’âme et conflits intérieurs à un parti. « Makhtar a discuté avec les leaders de l’Afp, de Ldr / Yessal, de Rewmi , du Ps et il va poursuivre avec les autres alliés et grands responsables de l’Apr. Par conséquent, dit-il, il n'y a point péril en la demeure ».

Dans une déclaration via Internet, le jeune activiste Moustapha Mésséré promet lui, de particulièrement combattre le jeune Hcct. Affaire à suivre…
Vendredi 29 Octobre 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :