Intox sur des coupures d’eau, tentative de sabotage du réseau : À qui profite la crise de l’eau ?


Intox sur des coupures d’eau, tentative de sabotage du réseau : À qui profite la crise de l’eau ?
Le Sénégal traverse une crise de l’eau et les menaces brandies par les syndicalistes de la SDE en direction de l’État se font de plus en plus pressantes. En effet, le syndicat autonome des travailleurs de la SDE reste intraitable sur sa participation au capital de la nouvelle société conduite par Suez. Ils réclament ni plus ni moins que 15% du capital contre une participation de 5% au capital de la SDE. Pour le moment, la part qui leur a été promise est passée de 5 à 10%. Et le ministre de l'eau et de l'assainissement Serigne Mbaye Thiam compte s’en arrêter là.
 
Le syndicat des travailleurs jugeant avoir suffisamment attendu un retour favorable de l’État, envisage de faire évoluer les choses à sa manière. « Ils sont dans une logique de saboter le réseau de distribution d’eau » nous souffle-t-on. Selon notre interlocuteur toujours ils veulent saboter les réseaux et priver les populations d’eau afin de faire porter le chapeau à l’Etat. Pour preuve ajoutera-t-il, les informations qui ont longtemps fuité sur les réseaux sociaux le mardi 5 Novembre dernier, faisant état d’une coupure de l’approvisionnement de l’eau pendant trois jours. Mais aussi une « supposée » grève des travailleurs de l’eau qui risque d’impacter sur l’approvisionnement. Tout cela partant d’une logique de faire porter le chapeau à l’état.
 
Du coté de la coordination des Secrétaires Généraux des Syndicats de la SDE, on botte en touche quant à ces accusations. Pour Elimane Diouf, Secrétaire Général SAT-SDE, les responsables syndicaux ne sont ni de près ni de loin, mêlés à une tentative de sabotage. « Nous avons déposé un préavis de grève officiellement le 31 Octobre dernier. Et les 30 jours qui doivent être mis à profit pour montrer notre disponibilité à dialoguer avec l’Etat nous les attendons. Tous les fakes-news que vous avez vu circuler ne sont pas du ressort des syndicats de la SDE. Maintenant des gens malintentionnés veulent créer une psychose. Les populations sont sous pression avec ce genre d’informations. Vous avez vu même la SDE et la SENELEC avaient prévu le week-end dernier de faire un arrêt d’entretien du système d’eau et d’électricité, mais ils ont été obligés de suspendre. Et cela à cause des informations qui circulaient à gauche et à droite. C’est pour dire que nous responsables syndicaux, nous sommes suffisamment responsables pour utiliser tous les moyens légaux pour aller en grève », a dit Mr Diouf.
 
« Et nous sommes en train de prendre toutes  les dispositions nécessaires pour faire une grève. Mais nous ne sommes pas dans cette histoire de sabotage, et ni de près ni de loin intéressés par des coups aussi bas », assurera t’il. L’avenir nous édifiera…
Jeudi 7 Novembre 2019
Dakar actu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :