Interprétation du Coran par des politiciens / La Jeunesse Islamique hausse le ton : « Ils sont minoritaires et doivent se garder de faire des commentaires sur le Livre Saint » (Modou Diop)

Le président du Comité d’organisation de la Conférence Internationale de la Jeunesse islamique pour la paix et la solidarité (CIJIPS) donne de la voix et sonne ainsi la fin de la récréation suite aux sorties récentes de politiciens qui s’offrent le luxe d’interpréter le Coran.
Modou Diop charge sans ambages les politiciens qui s’adonnent à de telles pratiques. « Les politiciens ne doivent pas interpréter le Coran. Il y a des voix beaucoup plus autorisées à parler au nom et pour le compte de l’Islam ».

Non sans évoquer le risque de dérives que pourrait conduire une mauvaise interprétation du Coran, Modou Diop avertit toutefois la classe politique à adopter un langage pondéré. « Les politiciens constituent une minorité au Sénégal. En lieu et place de faire des commentaires sur le livre saint, ils devraient plutôt établir un projet de société », a t-il martelé.


Mercredi 30 Mai 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :