Interdiction des sachets plastiques : Les commerçants disposés à croiser le fer avec l’État.


L’entrée en vigueur de la loi interdisant l’utilisation et la vente des sachets plastiques a entraîné la saisie des marchandises de beaucoup de commerçants. Ces derniers qui disent être victimes de ces saisies opérées par des agents de l’État, ont mis en rogne les membres de l’Association des commerçants et industriels du Sénégal (Acis).
 
Profitant d’une conférence de presse ce dimanche 3 mai 2020, Oumar Cissé, membre du Comité directeur de Acis et ses collègues ont haussé le ton pour dénoncer une injustice dont ils disent être victimes. Et ce, après avoir fait des pieds et les mains et payé les formalités douanières afin d’entrer en possession de leur marchandise d’une valeur de 7 à 10 milliards, renseigne Oumar Cissé, adjoint du président de la Commission scientifique et technique.
 
‘’Nous estimons que c’est un abus d’autorité. À la limite nous estimons que la saisie de 4 à 5 tonnes de nos produits est un complot d’État, un vol qui ne dit pas son nom. Ce, après nous avoir autorisé à payer des frais de douane. Nous alertons et informons la population de notre détermination à aller jusqu’au bout’’, a annoncé M. Cissé. 
Dimanche 3 Mai 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :