Interdiction de rassemblement à la Place de la Nation : Le CRD dénonce une décision politique portée par une autorité administrative.


Le Congrès de la Renaissance Démocratique condamne l'interdiction du Premier Rassemblement d'information, de sensibilisation et de partage sur "le scandale du Pétrole et du Gaz au Sénégal", à l'initiative Aar Lii nu Bokk, à la Place de l'Obélisque, ce vendredi 14 juin 2019.

Le Congrès de la Renaissance démocratique note, pour le déplorer, une décision politique, portée par une autorité administrative instrumentalisée pour défendre des particuliers,  notamment le frère du Président Macky Sall et son acolyte Frank Timis.

Pour le Congrès  de  la Renaissance Démocratique, cette décision viole  incontestablement la Constitution, les lois et règlements en vigueur, qui garantissent l'exercice des libertés  publiques, au premier rang desquelles, le droit à la manifestation pacifique. 

Le Congrès de la Renaissance Démocratique salue et félicite les sénégalaises et sénégalais sortis pour exiger la vérité sur la scandale du Pétrole et du Gaz.

Le Congrès de la Renaissance Démocratique exige la libération immédiate et sans conditions de toutes les personnes interpellées cet après-midi à l'occasion du désordre créé à Dakar par Aly Ngouye Ndiaye et  Macky Sall. 

Enfin, le Congrès de la Renaissance Démocratique 
exprime ses vifs remerciements à la Ligue des Oulémas et Prédicateurs du Sénégal dont une rencontre tenue ce jeudi 13 juin à Dakar a permis de partager de larges analyses et points de vue sur la situation politique et sociale qui prévaut  au Sénégal depuis les dernières révélations de la BBC sur le scandale du Pétrole et du Gaz.


Congrès de la Renaissance Démocratique.
Vendredi 14 Juin 2019
Dakaractu




Dans la même rubrique :