Instaurée en 2016 pour protéger le marché contre l’industrie chinoise, la taxe à l’exportation sur l’arachide suspendue


« Le Président de la République a pris la décision de suspendre la taxe à l’exportation sur l’arachide pour une meilleure pénétration des marchés cibles », informe le communiqué sanctionnant la réunion du conseil des ministres de ce mercredi 20 décembre. 

Pourtant, en 216, l’instauration de cette taxe était annoncée comme une bonne nouvelle par le Premier ministre.

« Je voudrais saisir cette occasion pour annoncer une importante nouvelle que vous découvrirez dans la loi des finances.  C’est l’instauration de la taxe à l’exportation de l’arachide…L’année dernière, ce sont 350.000 tonnes d’arachide qui ont été exportées principalement en Chine. Les 25 milliards que vous autorisez, vous députés, en subvention au secteur de l’arachide c’est l’industriel chinois qui les capte. Donc nous avons fait les calculs. Cette année, une estimation du ministre de l’Agriculture et du Commerce, montre que les chinois sont intéressés par 500.000 tonnes d’arachide», avait déclaré Boune Abdallah Dionne le 27 octobre 2016, répondant, à l’Assemblée nationale, aux questions orales des députés.  

Qu’est-ce qui a changé entre temps ?
Mercredi 20 Décembre 2017




Dans la même rubrique :